Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Course en ligne : Les Bleus en route vers Rio

L’équipe de France de course en ligne a déjà remporté deux quotas pour les Jeux olympiques de Rio en 2016. Les premières finales ont eu lieu ce samedi matin et s’ils n’ont pas récolté de médailles, les athlètes tricolores peuvent se réjouir d’avoir glané deux quotas.
En K2 hommes 200m, Maxime Beaumont et Sébastien Jouve doivent nourrir quelques regrets, car les médaillés de bronze de l’an dernier aux mondiaux ont du se contenter de la 4ème place en finale. Mais malgré tout ils ont décroché le premier quota olympique de l’équipe. Un peu plus tôt, Mathieu Goubel a vu son rêve brésilien s’évaporer. Huitième de la finale, le céiste de Boulogne sur Mer a craqué physiquement dans les 200m derniers mètres. Cet échec dans la course vers Rio permet tout de même de laisser entrevoir des aspects positifs, car le doyen de l’équipe a prouvé qu’il était toujours en course pour une place olympique. Il aura à cœur de défendre sa place lors des rattrapages continentaux l’an prochain à Duisburg.
Le second quota tricolore est décroché par le K2 composé d’Etienne Hubert et Arnaud Hybois sur 1000m. Les deux garçons ont pris la 6ème place de la finale, et même s’ils espéraient aussi une médaille, ils réalisent une belle prestation, car ils n’ont pas effectué une préparation uniquement centrée sur le biplace cette saison

Hier, les championnats du monde paracanoë se sont achevés avec une belle course d’Agnès Lacheux en KL1 dames. Elle prend la 6ème place pour ses premiers mondiaux et pourrait ouvrir une place pour les Jeux paralympiques si sa classification est confirmée.

Enfin ce samedi après-midi avaient lieu les dernières demi-finales. Ce dimanche on retrouvera donc Sarah Guyot en finale du K1 200m, où la championne d’Europe en titre visera un quota et une médaille. Ça passe aussi pour Maxime Beaumont en K1 200m. Après avoir signé le meilleur temps des séries hier et le troisième des demi-finale, il sera en course pour une place sur le podium lui qui a remporté deux manches de Coupe du monde cette année. Dernier bateau tricolore sélectionné en finale, le K4 dames avec Léa Jamelot, Amandine Lhote, Gabrielle Tuleu et Sarah Troël qui prend la 3ème place de sa demi-finale avec le 7ème temps.
Déception en revanche pour le C2 1000m composé d’Adrien Bart et Mathieu Beugnet, qui échoue en demi-finale et devra se contenter de la finale B, alors que Romain Beugnet est éliminé en C1 500m.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *