Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Course en ligne : entre vent et podiums

Les championnats de France de fond avaient lieu ce week-end à Angers sur le lac de Maine. Cette édition 2017 a été marquée par des conditions météo particulièrement difficiles lors de la première journée de course, car un fort vent a balayé le bassin. Entre confirmations, blessure et révélation, retour sur ce premier grand rendez-vous pour la course en ligne tricolore.

Du vent et des vagues tout au long des 5000m de parcours, voilà la recette détonnante de ces Frances de fond 2017. La première journée du samedi a donc réservé son lot de surprise dans les différentes catégories. Ce fut à qui dompterait le mieux les aléas du bassin, à qui saurait se montrer opportuniste pour briller.
Dans l’exercice du fond ils ne sont pas nombreux à pouvoir rivaliser, chez les kayaks hommes, avec Cyrille Carré (Auxerre), le kayakiste d’Auxerre. Cette année encore, celui qui ne compte plus les titres dans cette discipline, s’est offert un nouveau sacre devant une armée de prétendants, tous spécialistes du marathon, qui n’ont pu que s’incliner. Sur le podium, Cyrille Carré s’impose donc devant Quentin Urban (Vernon) et Stéphane Boulanger (Condé sur Vire). Dans cette catégorie, certains membres de l’équipe de France avaient fait l’impasse sur cette épreuve, à l’image de Maxime Beaumont, spécialiste du sprint, qui n’a pas coupée sa préparation pour ces championnats.
Chez les dames la surprise est venue de la jeune senior Margaux Briswalter (Strasbourg), vainqueur pour sa première année en senior, devant Gabrielle Tuleu (Tours) et Joanne Mayer (Mulhouse). La Strasbourgeoise qui a fait la course dans le groupe de tête a su se montrer opportuniste pour ravir la victoire à Sarah Troel (Saint-Grégoire), qui s’est trompée de chenal à l’arrivée, et s’est vu obligée de faire demi-tour pour couper la cellule. Finalement 8ème, la Grégorienne peut s’en vouloir car elle manque ainsi un beau doublé, en effet dimanche elle s’est imposée avec ses coéquipières de club en K4.
Enfin la mauvaise nouvelle de ces championnats c’est la blessure de Thomas Simart (Saint Laurent Blangy) en C1. La course des canoës hommes s’est bien déroulée samedi mais sans pouvoir aller à son terme. Le vent levant les vagues a contraint les céistes à un exercice d’équilibriste, obligés de s’arrêter pour vider ou repêchés par les bateaux de sécurité après avoir coulé. La direction de course a finalement arrêté le massacre pour recourir tôt dimanche matin. Mais dans cette non-course, Thomas Simart après avoir coulé s’est blessé lourdement à l’épaule en essayant de remonter dans un bateau moteur, sa saison semble très compromise. Dimanche matin c’est Adrien Bart (Saint Laurent Blangy) qui s’est imposé devant Romain Beugnet (Saint Laurent Blangy) et Tanguy Soucheyre (Pontivy).
Chez les dames c’est Julie Cailleretz (Saint Laurent Blangy) qui l’emporte devant Eugénie Dorange (Auxerre) et Marine Sansinena (Dijon).

Dans les catégories de jeunes, ces championnats de France sont toujours l’occasion de jauger la concurrence avant les sélections en équipe de France. Premier aperçu des forces en présence, ces courses permettent de repérer ceux qui vont animer la saison, en général. A ce petit jeu, Quilian Koch (Saint-Grégoire) s’est offert en doublé en gagnant le K4 puis le K1, devant le local Julien Delaporte (Angers) et son coéquipier de club Maxime Margely (Saint-Grégoire).
Yseline Huet (Créteil) s’est offert la victoire en K1 dame junior, une confirmation de son potentiel, alors que la toute jeune Anaïs Boucher (Rennes), que vous pouvez découvrir dans le nouveau numéro de CKM, prend une prometteuse 4ème place.

Tous ces athlètes sont maintenant focalisés sur les championnats de France élite qui auront lieu du 25 au 28 avril à Vaires sur Marne et qui serviront de sélection en équipe de France.

Photo : archive / Alain Urban

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *