Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Course en ligne : On double la mise

Les jours se suivent et se ressemblent sur le bassin de Vaires sur Marne, qui accueille les championnats de France élite de course en ligne. Cette journée de jeudi était consacrée aux épreuves de 200m pour les kayaks hommes et dames, et les canoës dames. Les C1 hommes étaient alignés sur 500m.

Epreuves de sélections en plus d’être un rendez-vous national, il y avait donc deux finales au programme du jour sur 200m. Pas de surprise car les trois vainqueurs de la matinée ont confirmé leur rang en début d’après-midi.
Le vice-champion olympique de la spécialité, Maxime Beaumont (Boulogne sur Mer) s’est donc imposé à deux reprises, conservant son titre de champion de France du K1 200m, il devance Sébastien Jouve (Vernon) et Aurélien Le Gall (Saint-Grégoire). « Je suis content car je réalise le doublé, comme l’an dernier se réjouissait Maxime Beaumont après sa course. Mais au delà de ça je suis satisfait car ce 200m s’est bien passé. Je pensais être mis plus en difficulté, donc sur la seconde finale je me suis plus battu contre moi-même pour mettre en place une belle course. Ce n’est pas évident car on est en début de saison, je sens que je n’ai pas encore les moyens physiques pour faire un gros 200m, je ne suis pas encore au top. »

Chez les dames, on attendait de voir Sarah Guyot (Tours), 5ème des Jeux de Rio en K1 200m, sur sa distance de prédilection. Après une fin de saison 2016 perturbée par une blessure à l’épaule, elle a décidé d’axer son travail après Rio sur de la prévention pour apprendre à gérer sa blessure et en prévenir d’autres, sa repris en kayak ne s’est faite que début janvier.
Elle s’est tout de même imposée sans souci devant Léa Jamelot (Quimper) et Sarah Troël (Saint-Grégoire). Ces trois jeunes filles trustent le podium sur les deux courses. La kayakiste de Tours s’adjuge donc le titre de championne de France élite du 200m, après celui du 500m. « Ces deux courses de 200m ne sont pas très satisfaisantes encore, mais c’est le début de saison, tempère-t-elle. Je manque d’explosivité et de qualité de vitesse, mais je gagne tout de même avec des écarts marqués. J’ai hâte de retrouver les Coupes du monde pour voir mon niveau, retrouver la vitesse, car mon objectif reste le K1 200m. Pour autant je ne suis pas fermée, en cette saison post-olympique j’aimerai refaire du 500m en K1 ou en équipage, je pense que ça peut me servir de m’ouvrir pour développer d’autres qualités. »

Enfin en canoë dame, personne ne semble en mesure de battre Eugénie Dorange (Auxerre), qui l’emporte sur chaque finale, comme la veille sur 500m. Sur le podium elle est suivi d’Anaïs Cattelet (Saint Laurent Blangy) et Elora Helle (Conflans).

Entre les finales de 200m s’est également déroulée la première course de sélection pour l’équipe de France de paracanoë. L’ensemble des athlètes présents lors des Jeux paralympiques de Rio étaient présents au départ, ainsi que Ronan Bernard en va’a. Pour ces athlètes c’est davantage la performance chronométrique et l’engagement qui seront déterminant pour décider de la sélection. Le staff prend aussi ses marques avec l’arrivée d’un nouveau head-coach, en la personne d’Eric Le Leuch, ancien céiste de l’équipe de France de course en ligne, de retour de sa mission de CTR à la Réunion.

La journée s’est achevée par le première finale des C1 hommes 500m et dans un finish enlevé c’est Mathieu Goubel (Boulogne sur Mer) qui gagne devant Romain Beugnet (Saint Laurent Blangy) et Adrien Bart (Saint Laurent Blangy) à la lutte avec Loïc Léonard (Saint Laurent Blangy).

Ce vendredi marquera la fin des championnats de France élite, retrouvez le programme des courses et les résultats complets ICI.

Photos : Archives CKM / Julien Crosnier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *