Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Course en ligne / paracanoë :

L’équipe de France de paracanoë a placé trois bateaux en finale, lors des éliminatoires ce mercredi. Jeudi, la course en ligne entame ses mondiaux sur le bassin de Racice.

La première journée des championnats du monde était exclusivement consacrée au paracanoë avec les éliminatoires et les premières finales. Cinq bateaux français était au départ et trois ont réussi à atteindre la finale A de leurs catégories. Seul Ronan Bernard, en VL3 a vu la finale lui échapper alors que Martin Farineaux en KL3 devra se contenter de la finale B.
En revanche ça passe pour Agnès Lacheux dans sa nouvelle catégorie en KL2, une belle performance pour la doyenne de l’équipe qui a changé de classification cette saison. Cindy Moreau s’est fait une petite frayeur en KL3, obligée de passer par la demi-finale après avoir terminé 4ème de sa série. Mais la kayakiste de Bouchemaine s’est rassurée en gagnant sa demi-finale.
Enfin Rémy Boullé s’est qualifié directement en finale en prenant la 3ème place de sa série.

10 ans après son titre de champion du monde, Cyrille Carré est de retour en K2 1000m

C’était un peu plus tôt dans l’été, le 11 août 2007, sur le bassin de Duisburg. Cyrille Carré et Philippe Colin étaient sacrés champion du monde. Dix ans plus tard, on retrouvera les mêmes protagonistes au départ de la série du K2 1000m ce jeudi midi à Racice. A cela près que Philippe Colin sera sur son vélo, chrono en main à donner de la voix pour suivre l’équipage que forme désormais Cyrille Carré avec Guillaume Burger.
L’équipage monté lors de la Coupe du monde de Belgrade vise le top 6 en finale. « C’est un bateau qui a du potentiel, explique Philippe Colin devenu entraîneur national cet hiver et qui suit le K2. Ils ont effectué un bon stage à Vaires en juillet qui leur a permis de faire bien évoluer leur duo. Le dernier stage au Temple sur Lot s’est également bien déroulé. »
Entre un équipier d’expérience et un coach champion du monde, Guillaume Burger a du se faire sa place. Après un hiver perturbé par une hernie discale, il ne pensait pas forcément être présent sur ces mondiaux. « La première partie de saison a été très compliquée et ce K2 me relance bien. J’avais quelques appréhensions au début mais finalement j’ai trouvé mes marques. On possède un bon départ et une bonne relance, on a donc travaillé notre train de course. On arrive à exprimer tous les deux notre potentiel, et à se faire plaisir donc on espère concrétiser cela en course. »
Verdict dès les séries à 12h10 puis en demi-finale dans la soirée.

Les dames ouvrent le bal

Le premier bateau tricolore à s’élancer ce jeudi sera le C2 dames 500m avec Eugénie Dorange et Julie Cailleretz dès 8h36. Les deux jeunes filles, 4ème des championnats d’Europe senior à Plovdiv mi-juillet sont dans une bonne dynamique. Alignées aux championnats du monde moins de 23 ans (U23) à Pitesti en Roumanie, elles ont été sacrées vices-championnes du monde du C2 500m.
Dans le perspective des Jeux de Tokyo en 2020, la catégorie canoë dame a besoin d’un nouvel élan et les deux jeunes filles participe pleinement à cette émulation.

Suivre les championnats du monde

Pour suivre les courses en streaming rendez-vous sur https://www.youtube.com/c/planetcanoe

Les résultats sont disponible sur : http://www.canoeracice.com/en/

Crédit photo : Philippe Averous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *