Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Paracanoë / Course en ligne : Mondiaux à Racice

Les championnats du monde débutent à Racice ce mercredi avec les épreuves de paracanoë avant la course en ligne jeudi.

Racice, en République Tchèque était le théâtre d’une manche de Coupe du monde l’an dernier et des championnats d’Europe en 2015. Les meilleurs kayakistes et céistes mondiaux s’y retrouvent pour cinq jours de compétition avec en jeu, les titres de champion du monde.

La paracanoë ouvre les hostilités

La compétition débute ce matin avec les épreuves de paracanoë, qui font suite aux classifications. L’équipe de France part avec de vraies chances de médailles, notamment avec Cindy Moreau, médaillée de bronze l’an dernier aux Jeux paralympiques de Rio.
Mais on attend aussi de voir la prestation de Rémy Boullé, 5ème à Rio, grand espoir de la discipline, mais dont la saison a été fortement perturbée. Dans une catégorie (KL1) très relevée, il aura fort à faire, même s’il voit déjà plus loin avec Tokyo en ligne de mire.

La course en ligne dès jeudi

A partir de jeudi la course en ligne débute ses épreuves et l’équipe de France s’aligne avec de belles ambitions sur cette édition des championnats du monde où près de 80 nations sont au départ.
Très attendu, le vice-champion olympique du K1 200m, Maxime Beaumont entrera en lice préalablement avec le K4 500m. Le Boulonnais avait annoncé l’an dernier, dans une longue interview qu’il nous avait accordé après les Jeux olympiques, son souhait de faire de l’équipage dans un bateau compétitif pour le podium. Le K4 tricolore semble armé pour jouer en finale sur cette nouvelle distance olympique.
On suivra aussi de près le K2 500m avec Sébastien Jouve et Guillaume Le Floch Decorchemont, médaillés lors de leurs deux sorties en Coupe du monde durant le début de saison.
Les kayaks dames sont aussi pleines d’ambitions mais pour l’instant un cran en dessous de leurs homologues masculins. Sarah Guyot tentera de concrétiser les attentes qu’on place en elle depuis quelques saisons en K1 200m et elle essaiera de faire bénéficier le K4 de ses qualités de vitesse et de combativité.
En canoë dame, Eugénie Dorange, médaillée en U23 tentera de se hisser en finale pour la première fois en senior.
Le gros point d’interrogation reste les canoës hommes. Dans cette catégorie, orpheline de Mathieu Goubel, qui a mis fin à sa carrière cet été, les Bleus se cherchent une place dans la hiérarchie mondiale. Adrien Bart, présent à Rio en C1 1000m déjà, doit passer un cap pour se hisser en finale, alors que le jeune Loïc Léonard s’aligne pour la première fois aux mondiaux seniors sans grands repères à bord du C2 1000m, alors qu’on le sait davantage à son aise sur 200m.

Suivre les championnats du monde

Pour suivre les courses en streaming rendez-vous sur https://www.youtube.com/c/planetcanoe

Les résultats sont disponible sur : http://www.canoeracice.com/en/

Equipe de France Paracanoë

KL2 dames : Agnès Lacheux (Orléans)
KL1 hommes : Rémy Boullé (Orléans)
KL3 dames : Cindy Moreau (Bouchemaine)
KL3 hommes : Martin Farineaux (Lille)
VL3 hommes : Ronan Bernard (Team Marara Va’a)

Equipe de France Course en ligne

K1D 200m : Sarah Guyot (Tours)
K1D 500m : Léa Jamelot (Quimper)
K1D 5000m : Sarah Troel (Saint-Grégoire)
K2D 500m : Manon Hostens (Périgueux) / Sarah Troel
K4D 500m : Sarah Guyot / Manon Hostens / Sarah Troel / Léa Jamelot

C1D 200m : Eugénie Dorange (Auxerre)
C2D 500m : Eugénie Dorange / Julie Cailleretz (Saint Laurent Blangy)

K1H 200m : Maxime Beaumont (Boulogne sur Mer)
K1H 500m : Aurélien Le Gall (Saint-Grégoire)
K1H 1000m : Etienne Hubert (Sedan)
K1H 5000m : Cyrille Carré (Auxerre)
K2H 200m : Franck Le Moel (Mantes la Jolie) / Pierrick Bayle (Saint Laurent Blangy)
K2H 500m : Sébastien Jouve (Vernon) / Guillaume Le Floch Decorchemont (Condé sur Vire)
K2H 1000m : Guillaume Burger (Strasbourg) / Cyrille Carré
K4H 500m : Sébastien Jouve / Guillaume Le Floch Decorchemont / Maxime Beaumont / Etienne Hubert

C1H 1000m : Adrien Bart (Saint Laurent Blangy)
C2H 1000m : Loïc Léonard (Saint Laurent Blangy) / Adrien Bart

2 Comments

  1. cailleretz

    23 août 2017 at 10 h 46 min

    On ne parle pas du C2 filles?
    A quand des articles plus complet .

    • Mélanie Chanvillard

      23 août 2017 at 16 h 16 min

      Toutes nos excuses mais on ne parle pas de tous les bateaux dans chaque article, quelques soient les disciplines. Chaque jour on essaie de mettre en valeur différents bateaux. Comme ce soir où l’on parlera du K2H1000m, 10 ans après le titre du duo Carré / Colin et des résultats du jour des paracanoë. On tente d’angler nos articles et on fait donc forcément des déçus et des heureux. Restez fidèles et vous trouverez des articles parlant du C2 dames.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *