Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Pau 2017 : Carton plein pour les descendeurs !

Quatre titres de champions du monde par équipe, sur quatre possible. L’équipe de France de descente n’a laissé aucune chance à ses concurrents ce mardi après-midi lors des courses de sprint par équipe.

En remportant quatre médailles d’or lors des courses par équipe, la France a frappé un grand coup pour son entrée dans ces mondiaux. A ces quatre titres, il faut ajouter la deuxième place des C1 dames, mais malheureusement avec seulement trois nations au départ, le résultat n’est pas validé au titre des championnats du monde.

Les C1 hommes annoncent la moisson

Pour seulement 7 centièmes, Louis Lapointe, Quentin Dazeur et Ancelin Gourjault s’imposent devant la République Tchèque et son leader Ondrej Rolenc. Ce dernier, qui fermait la marche de son équipe, a pourtant tout donné pour combler l’écart, sans succès. C’est l’équipe de Slovénie qui termine en bronze.
Cette première médaille d’or est aussi le premier titre mondial du jeune Ancelin Gourjault, révélation des sélections cette année et originaire de Pau. « Je suis content car on a réalisé une bonne course, c’était mieux que lors de nos entrainements collectifs, expliquait-il. Depuis la cérémonie d’ouverture on en prend plein les yeux, c’est super. Le public nous a poussé et cette médaille par équipe cela motive pour la suite de la compétition. »

Les kayaks dames en or

Dans la foulée des C1, les kayaks dames se sont élancées avec comme principales rivales les Allemandes et les Tchèques. Mais une bille en tête en haut du parcours a ôté tout espoir de titre à ces dernières. Les Italiennes ont alors pris le leadership avant que les Bleues ne prennent le départ. Au terme d’une descente sans faute et bien groupée, Manon Hostens, Phénicia Dupras et Claire Bren gagnent facilement, avec plus de 2 secondes d’avance.
Une médaille internationale de plus pour Claire Bren, dernière championne du monde française, sacrée à domicile, c’était à La Plagne en 2012. « C’est une belle médaille après une course bien groupée, disait-elle. Sans doute notre meilleure descente ensemble. Courir à domicile je connais mais c’est vraiment toujours un plus. On me reparle peu de La Plagne en 2012, c’est dans un coin de ma tête, mais en individuel maintenant je veux avant tout prendre du plaisir, je ne veux pas vivre cela comme une pression supplémentaire. »

France 1 – Slovénie 0

En kayak homme le match France Slovénie est un grand classique du genre en sprint. Cette fois ce sont les Bleus qui l’emportent, avec plus d’une demi-seconde d’avance sur leurs plus grands ennemis, les Slovènes suivis des Allemands. Gaëtan Guyonnet, Paul Graton et Clément Faure ont réalisé un sans faute et retrouve un titre qu’ils avaient déjà conquis ensemble en 2015 à Vienne. « On avait à coeur de s’imposer en France, assurait Clément Faure. C’est vraiment galvanisant de courir ici et cela fait plaisir de voir une telle ambiance en descente, pour mes derniers mondiaux c’est top. »

Et de 4 avec les C2

La domination française s’est achevée avec les C2, vainqueurs avec plus de 3 secondes et demi d’avance sur les Tchèques et les Italiens. L’inusable Vladi Panato allonge un peu plus son formidable palmarès avec cette médaille de bronze. Côté tricolore, les paires Mareau / Troubady, Debray / Lapointe et Dazeur / Santamaria s’offrent une belle médaille d’or avant d’attaquer les courses individuelles où ils figurent tous parmi les favoris. Cela promet ! « Cette médaille lance super bien nos mondiaux, confessait Damien Mareau. On est super content, même si on s’est fait une petite frayeur à l’Ile, on a su rectifier pour rester dans la ligne. »

La journée s’est donc achevée avec quatre Marseillaise, en hommage des médaillés et du public qui les a poussé durant toute cette après-midi de course.
Ce mercredi le programme sera chargé avec les qualifications individuelles de slalom des C2, C1 dames et des kayaks hommes avant les qualifications de descente pour les C1 et kayaks hommes et dames.

Crédit photos : Bruno Dazeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *