Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

« Ca va être diabolique »

L’équipe de France de course en ligne dispute les rattrapage olympique à Poznan à partir de demain et durant deux jours. Quatre bateaux tricolores sont en quête d’un quota pour les Jeux olympiques de Londres, lors de cette ultime rendez-vous pour décrocher les précieux sésames.
En kayaks hommes, Cyrille Carré est aligné en K1 1000m, alors que Philippe Colin et Vincent Lecubier sont au départ du K2 1000m. En canoë, le duo composé de Mathieu Goubel et Mathieu Beugnet convoite le quota en C2 1000m, et Thomas Simart tente d’obtenir celui du C1 200m.
Le défi est de taille pour ces quatre embarcations, car il n’y a que deux places à prendre en monoplace et en biplace seul le premier bateau sera sélectionné. « On aura forcément une boule au ventre, confie Christophe Rouffet le directeur de l’équipe de France, car le plateau est très relevé. Je n’ai aucun doute sur les capacités de nos athlètes, et leur esprit guerrier pour aller au bout de ce défi. »
En C2, le duo Beugnet / Goubel était le premier hors quota l’an dernir aux mondiaux, donc logiquement il part avec un atout psychologique encourageant. Mais en K2, cela reste la grande inconnue, car il faudra battre l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Biélorussie. « Ces courses vont être diaboliques, mais on est à la fois confiant sur notre niveau et humble au regard de la concurrence, avoue Christophe Rouffet. »

Réponse jeudi après les finales car la première journée ce mercredi est consacrée aux séries et à certaines demi-finales.

En paralèlle, se déroulent les championnats du monde de paracanoë. Deux athlètes français tenteront d’y briller. Martin Farineaux (Lille) est aligné en kayak LTA et Ronan Bernard (Pleyben) en V1 TA. Si le premier a déjà participé et briller aux mondiaux en 2010, ce sera une découverte pour Ronan Bernard qui a le potentiel pour rentrer médaillé. Rappelons que le paracanoë fera son entrée au programme paralympique en 2016 à Rio.

M.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *