Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Compétition: Comment s’entraîner l’hiver?

Photo: @Coline Bertin – L’entrainement hivernal à Bourg-Saint-Maurice

Les températures baissent, la saison est terminée pour la plupart des athlètes du Canoë-Kayak (il ne reste que les championnats de France de Descente ce week-end). Mais c’est déjà la saison 2016 qui se prépare, avec en ligne de mire, le plus gros objectif, le graal, le rêve de tous les athlètes: Les Jeux Olympiques de Rio 2016… Ou tout simplement l’accès aux championnats de France, la montée en N3/N2/N1, ou même juste le plaisir de progresser! Pour se donner les moyens d’atteindre ses objectifs, un bon cycle hivernal est important, mais pas toujours évident dans cette discipline de pleine nature où le froid est un véritable frein…

Que faire pendant un cycle hivernal?

Bien que ce soit deux disciplines très différentes, les athlètes de Course en Ligne et ceux du Slalom réalisent des cycles hivernaux très similaires…

De la PPG!!!!

Selon les objectifs et la motivation de chacun, le cycle hivernal peut être très différent. Mais généralement, la plupart des athlètes vont réduire le nombre de séances en bateau, au profit de la fameuse PPG: Préparation Physique Générale, qui englobe la muscu (2-3 séances par semaine), la course à pied, le vélo, le Ski de Fond etc.. Car pour être un bon kayakiste, il faut avant tout être un bon sportif! De très nombreux kayakistes de haut niveau sont également excellents en Ski de fond ou en Course à Pied. Il n’est pas rare de trouver des pagayeurs qui courent le 10 km entre 32 et 36 mn… L’objectif est aussi de diversifier l’entrainement, déjà pour se faire plaisir, pour être plus complet physiquement, et pour garder la forme et la motivation!

Et toujours un peu de bateau…

Mais un kayakiste reste un kayakiste, et parce que le bateau reste un élément important de la préparation, on peut conserver 2 à 5 séances par semaine sur l’eau … En basant ces séances sur de la faible intensité, de l’aérobie, des loops (boucles sur un parcours en intensité très faible) pour les slalomeurs.On rajoute des technique pour les slalomeurs, et quelques intensités pour les ligneux, indispensables pour continuer à progresser.

Comment s’entraîner avec le froid ?

Deux solutions s’offrent à vous pour composer avec le froid…

Partir ramer au chaud dans l’hémisphère sud!!!

Cette solution est très à la mode chez les slalomeurs! Avec comme destinations, Dubaï, La Réunion et l’Australie. Pour cet hiver, l’Australie semble être la destination majoritaire, bien que plus onéreuse. Mathieu Biazizzo est déjà sur place, bien d’autres vont le rejoindre… Dubaï reste la solution la plus économique, on pourrait y retrouver Carole Bouzidi, ou encore Etienne Daille par exemple…

Bien s’équiper pour l’hiver…

Pour les autres, pas de solution miracle… il va falloir bien s’équiper! On range les petits lycras et les manche courte, on sort les gros kway-jupes polaires, les manchons, les bonnets… On s’abonne à la salle d’escalade d’à côté, ou à la piscine, et on varie les séances pour garder de la forme et la motivation toujours!

Isak Ohrström à l’entrainement en suède il y a quelques années… Il est aujourd’hui un excellent pagayeur international! 

Objectif piges…

Pour tous, l’objectif est le même… LES PIGES OLYMPIQUES!! Evénement incontournable de l’animation française, avec une tension presque oppressante… Ces piges se dérouleront début mai pour la Course en Ligne, et début Avril pour le slalom. Beaucoup d’athlètes, très peu de place… Voila l’équation qu’il faudra résoudre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *