Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Course en ligne : Trois médailles pour les Bleus à Brandenbourg

Les équipes de France de course en ligne et de paracanoë rentrent des championnats d’Europe à Brandenbourg (Allemagne) avec trois médailles, toutes en argent. Dernier grand rendez-vous avant les championnats du monde, les « Europe » servent à peaufiner les réglages en vue de l’échéance terminale et à prendre la pleine mesure de la concurrence. Pour autant, les Bleus ne préparent pas de manière spécifique ces courses ce qui peut expliquer certaines contre-performances.
Mais cette année, les tricolores ont bien répondu présents en Allemagne à l’image de Cindy Moreau en kayak LTA. La kayakiste de Bouchemaine médaillée de bronze l’an dernier termine deuxième derrière Anne Dickins (GBR) pour un peu plus de 2 dixièmes. Au coude à coude, les deux jeunes filles ont fait le trou vis à vis de la concurrence car la troisième, la Roumaine Lulea, pointe à plus de trois secondes. Ce résultat va mettre Cindy Moreau dans les meilleures dispositions avant les mondiaux et dans l’optique des quotas paralympique en 2015.

Egalement bien placés dans une perspective olympique, le K2 1000m d’Arnaud Hybois et Etienne Hubert. Déjà sur le devant de la scène lors des manches de Coupe du monde, les deux garçons n’ont pas flanché et ont, à nouveau, su élever leur niveau pour monter sur le podium. A domicile, Max Rendschmidt et Marcus Gross les Allemands sont allés décrocher le titre. Les Français sont vices-champions d’Europe et devancent l’équipage slovaque Tarr / Vlcek, ce qui redonne un peu de couleurs au 1000m tricolore, en berne depuis trois saisons. En monoplace, Cyrille Carré en kayak et Mathieu Goubel en canoë terminent 9ème sur un bassin très venté pour l’occasion.

Sur 500m, mais en K2 hommes, qui n’est pas olympique, Sébastien Jouve et Maxime Beaumont décrochent la dernière médaille française, en terminant également deuxième derrière les Portugais Emanuel Silva et Joao Ribeiro et devant la paire du Belarus. Les deux garçons ont du se contenter de la 6ème place sur 200m.
Côté dame, on attendait Sarah Guyot, peut-être trop d’ailleurs, car la kayakiste de Tours doit commencer à accuser le coup physiquement de l’accumulation des courses cette saison. Elle n’a pu accéder en grande finale sur 500m, se contentant de la 11ème place alors qu’en 200m, elle termine au pied du podium pour seulement 3 centièmes, rageant, mais encourageant à la fois. Le K4 composé de Sarah Troël, Léa Jamelot, Joanne Mayer et Amandine Lhote fait moins bien que l’an dernier, subissant les conditions, il prend la 7ème place.

On retrouvera tout ces athlètes aux championnats de France de course en ligne et de paracanoë dès ce week-end à Gravelines pour une grande fête de la vitesse avec également la Régate de l’Espoir. Ils entameront ensuite la préparation des mondiaux qui auront lieu à Moscou début août.

Photo : Alain Urban / archive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *