Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Descente : Alzingre confirme, Guyonnet se révèle en kayak

Troisième jour de course et retour au sprint lors des sélections en équipe de France de descente. Après une classique qui a laissé des traces dans les esprits et les corps (Antoine Demateis s’est blessé à l’épaule en esquimautant), ce sprint devait permettre à certain de se rattraper à d’autres de confirmer voir de se placer irrémédiablement dans la course à une sélection.
Guillaume Alzingre est décidément incontournable, car le céiste breton a remporté la course, comme la première et pointe déjà en tête du classement général. Le podium de cette course n°3 est d’ailleurs le même que lundi, avec donc la victoire pour Guillaume Alzingre (Cesson-Sévigné), devant Quentin Dazeur (Strasbourg) et Louis Lapointe (Gérardmer), ces deux derniers s’affichant comme des candidats sérieux à une première cape en senior, 2014 sera donc l’année du renouveau au sein du collectif C1 homme.

Chez les dames, Manon Hostens (Périgueux) s’est replacée dans la course en s’imposant. Après un dessalage hier lors de la classique elle n’avait d’autres choix que de frapper un grand coup. Elle devance Sixtine Malaterre (Marseille) toujours régulière depuis le début et quasi assurée de son ticket pour l’équipe de France, alors que Charlène Le Corvaisier (Guerlédan) complète le podium de ce sprint.
La surprise de ces sélections c’est Gaëtan Guyonnet (Moussac) qu’on connaissait en C2 (vice-champion du monde de sprint en 2012) mais qui a remporté pour la seconde fois le sprint en kayak homme. Pas attendu à pareille fête, il coupe l’herbe sous les pieds des favoris de la catégorie, alors que derrière lui Quentin Bonnetain (Vallon Pont d’Arc) et Paul Graton (Marseille) sont respectivement 2ème et 3ème.

Cette troisième course marquait également l’entrée en lice des C2 et des canoës dames qui se qualifient à la place et non au terme d’un cumul d’épreuve. On retrouve d’ailleurs le duo Guyonnet (Moussac) aux avants postes, Damien et Gaëtan s’imposent facilement avec plus d’une seconde et demi d’avance sur la paire Debray / Lapointe. Chez les dames, la championne du monde en titre Marjolaine Hecquet (Port Sainte Foy) est toujours un ton au-dessus car elle repousse Claire Haab (Gérardmer) à plus de cinq secondes.

Demain dernier jour de ces courses de sélections avec une ultime classique qui sera déterminante pour fixer les collectifs seniors et moins de 23 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *