Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Descente: 1 titre et 5 médailles aux championnats du monde de sprint

Quentin Dazeur et Stéphane Santamaria sont champion du monde de Sprint en C2. L’équipe de France totalise 5 médailles et un titre sur les sprints.

Les C2H continuent de frapper fort. Après le doublé Debray/Lapointe et Dazeur/Santamaria en Classique. Les deux équipages français continuent de truster les podiums. Le sprint voit la consécration de Quentin Dazeur et Stéphane Santamaria avec un peu moins d’une demi-seconde d’avance. Stéphane Santamaria obtient ainsi le titre qu’il a cherché pendant tant d’années que ce soit en C1 ou en C2. L’équipage composé de Tony Debray et Louis Lapointe prend la 3e place, laissant la seconde place à l’équipage slovène Peter Znidarsic et Luka Zganjar. Arthur Leduc et Leo Zouggari finissent à la 5e place.

L’équipage Debray/Lapointe 3ème en sprint Photo: Bruno Dazeur

 

Manon Durand et Cindy Coat signent un joli doublé en C1D en prenant la 2e et la 3e place de ce championnat du monde de sprint. Tous deux sont devancés par la Tchèque Martina Satkova.

Manon Durand Vice-championne du monde de sprint Photo: Bruno Dazeur

En K1D Manon Hostens continue sur sa lancée. Après une amorce sans concession en classique, elle prend la seconde place derrière l’Anglaise Hannah Brown pour 2 centièmes et relègue Mélanie Mathys, la Suissesse à plus de 20 centièmes. Claire Bren prend une 7e place à plus 1’55’’ et Phénicia Dupras prend quant à elle la 10e place.

Manon Hostens Vice championne du monde de sprint Photo: Bruno Dazeur

 

Paul Graton continue à se classer parmi les meilleurs kayaks mondiaux. Le marseillais remporte une seconde place à 1’31’’, derrière l’indétrônable Belge Maxime Richard qui devient ainsi double champion du monde après avoir remporter la classique. Gaëtan Guyonnet se place 6e juste devant Maxence Barouh qui termine à la 7e place.

Paul Graton vice-champion du monde de sprint Photo: Bruno Dazeur

 

Déceptions en revanche chez les C1H, ça sera une année sans. Quentin Dazeur, qui avait signé une bonne manche de qualification n’arrive pas à concrétiser en finale. Il finit au pied du podium avec une 4e place. Stéphane Santamaria s’octroie une 7e place et Louis Lapointe finit 9e. C’est le Tchèque Ondrej Rolenc qui devient champion du monde de sprint pour la deuxième fois de sa carrière.

Demain place aux course par équipe à partir de 11H.

 

Photo: Bruno Dazeur

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *