Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Descente : N1 sprint à Metz

La saison nationale a repris pour les descendeurs avec ce week-end la première course N1 descente sprint à Metz. Un mois après la première classique à Lathus, les athlètes ont profité de cette course en Lorraine pour se mettre dans le bain d’une saison qui s’annonce longue sur le plan national. En effet, cette année les championnats de France sprint et classique seront séparés car trop lourd à organiser en même temps. Les championnats de France de sprint se tiendront donc à l’Argentière sur la Durance du 15 au 17 juillet alors que la classique aura lieu lors du week-end de la Toussaint sur l’Eyrieux.

A Metz, une partie des meilleurs tricolores étaient présents mais aussi les cadets qui découvrent la scène national, un beau mélange pour un dimanche riche en enseignements sur le bassin de la Pucelle et sous la pluie.
En C1 dame, si Marjolaine Hecquet, vice-championne du monde de la spécialité a décidé de changer de discipline (elle fait de la course en ligne et vous en saurez plus demain sur notre site), Claire Haab (Gérardmer) semble la seule à pouvoir reprendre le flambeau. Elle réalise deux manches régulières, loin devant ses adversaires car elle a conservé une marge de plus de trois secondes. Après avoir débuté une carrière internationale la saison dernière lors des manches de Coupe du Monde, elle peut viser plus haut cette saison.

N1_descente_sprint_metz_claire_haab
Certaines catégories étaient moins dense que d’autre à l’image des C2 où il manquait le duo vice-champion du monde de classique, Tony Debray / Louis Lapointe. La victoire est donc pour Damien Mareau et Pierre Troubady (Périgueux) qui ont réalisé deux manches de même niveau. Ils devancent Antoine Demateis et Lucas Pazat alors que Louis Lapointe avec son coéquipier de club (Gérardmer), Adrien Parmentelat prennent le bronze. les trois bateaux sont dans la même seconde.
En kayak homme, Damien Mareau (Périgueux) s’offre un doublé après sa victoire en C2. Il devance Théo Devard (Gérardmer) et Maxence Barouh (Marsac sur l’Isle) en étant le seul à passer sous les 48 secondes. Chez les dames, Charlène Le Corvaisier (Guerlédan) s’est imposée face à sa coéquipière de l’équipe de France et championne du monde 2012, Claire Bren (Vivonne les Pagayous). Les deux jeunes filles sont dans un mouchoir de poche, talonnées par Lise Vinet (CKC Fertois). Après l’arrêt de carrière de Sixtine Malaterre, il va y avoir une place à prendre parmi les Bleues et les prétendantes sont déjà en train de se placer en vue des sélections début mai à l’Argentière.

N1_descente_sprint_metz_gauillaume_alzingre
En C1 homme, les principaux prétendants étaient bien présents (il manquait juste Tony Debray). Guillaume Alzingre (ASCK Poissons Volants), déçu de sa saison 2014 et toujours embêté par quelques soucis à l’épaule n’a pourtant pas tremblé. Il signe d’entrée le meilleur temps et prend ainsi l’ascendant sur Louis Lapointe et Quentin Dazeur (Strasbourg Eaux Vives) vice-champion du monde la saison dernière pour ses premiers mondiaux. Ces trois garçons se verraient bien à Vienne pour les prochains mondiaux, mais le Breton Tony Debray espère bouleverser cette hiérarchie aux piges.

Photos : Bruno Dazeur

One Comment

  1. Pingback: Metz 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *