Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Entretien avec Jessica Fox

Le numéro 233 de CKM vient de sortir, retrouvez l’interview de Jessica Fox en intégralité dans le magazine disponible en kiosque. Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici un extrait de notre entretien avec la championne du monde de C1 slalom, vice-championne olympique en K1 à Londres. L’Australienne revient pour nous sur sa motivation à courir à la fois en canoë et en kayak.

Tu cours à la fois en canoë et en kayak, pourquoi et que recherches-tu en doublant ?
J.F : « Depuis 2009 je fais du C1 en compétition car c’est entrée au programme des mondiaux et en Australie les filles juniors ont commencé à en faire dans la perspective d’une inscription au programme olympique. Cela m’aide beaucoup en kayak, car en canoë on est plus grande, on a plus d’accroche et on ressent les mouvements d’eau différemment. Je peux utiliser ça pour m’adapter et transférer quelques techniques, ce qui est intéressant, j’y crois vraiment. Toutes les filles australiennes, en kayak junior, quand elles sont à l’aise, débutent en C1 aussi. C’est l’avenir, celles qui doublent pourront en tirer profit en kayak.
En C1 tu écrases la concurrence, qu’est ce qui te permet de faire autant la différence ?
J.F : « Je pense que j’ai de bonnes sensations en C1, une bonne technique et je n’hésite pas à changer de bordé. C’est une grande différence avec les autres filles car on n’est pas nombreuse à le faire, et celles qui ont commencé à changer de bordé, on voit qu’elles s’améliorent et sont plus rapides, car elles peuvent bien gérer les parcours difficiles, en terme de force et de coordination. J’ai aussi une pagaie plus petite que la moyenne des filles, c’est moins dur d’être en débordé et cela tire moins sur les épaules. Mais surtout je m’amuse et je ne me prend pas toujours au sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *