Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Estanguet range la pagaie

Ce jeudi matin, c’est par Twitter que Tony Estanguet a annoncé sa retraite. Dans la fouléee, il organisait une conférence de presse à Pau. A 34 ans, le Palois met un terme à sa carrière sportive et range définitivement son bateau. Champion olympique pour la troisième fois cet été à Londres, Tony Estanguet c’est une palmarès à faire palir ses adversaire mais aussi un engagement de tout les instants au sein du canoë-kayak et du sport français.
Depuis ses premiers championnats du monde seniors, disputés aux Brésil en 1997, Tony Estanguet a fait du chemin. Triple champion du monde (2006, 2009, 2010), trois fois vice-champion du monde, triple champion d’Europe, il a livré tout au long de sa carrière un duel devenu célèbre avec le Slovaque Michal Martikan. Cette rivalité fait partie des grands duels du sport mondial.
Mais c’est aux Jeux olympiques que Tony Estanguet a explosé sur la scène tricolore et internationale. En remportant son premier titre à Sydney (2000), nul ne pouvait imaginer un tel règne. Il remet ça quatre ans plus tard à Athènes et entre dans le cercle très fermé des sportifs français double champions olympiques. En quête d’un troisième sacre, il échoue finalement à Pékin (2008) pour mieux rebondir à Londres en août dernier.
Impliqué au sein du sport français, et sur la scène internationale, il n’hésite pas à oeuvrer pour sa discipline. C’est en partie grâce à son acharnement sur le bassin d’eau-vive de Pau a vu le jour. Son rayonnement au-delà du canoë-kayak se traduit en 2008 par sa nomination en tant que porte-drapeau de la délégation française aux Jeux de Pékin. La Palois tire sa révérence au sommet de son art.

Pour les fêtes de Noël, Canoë-Kayak Magazine prépare la sortie avec Tony Estanguet d’un très beau livre de 160 pages, retraçant sa carrière.

De son enfance béarnaise bercée par une éducation multisport, à ses débuts prometteurs en compétition, jusqu’à sa participation à quatre Jeux Olympiques successifs, cette autobiographie décrit l’itinéraire incroyable du seul champion français vivant à afficher trois titres olympiques dans la même discipline, sur trois J.O. différents. Mais davantage que son parcours sportif, Tony Estanguet transmet sa vision du sport, de la gagne et de l’adversité. Il tire les enseignements de plus de 15 ans de carrière à haut niveau, donnant quelques pistes au lecteur et/ou pratiquant pour atteindre cet équilibre général dans le sport et dans la vie, seul garant d’un épanouissement total. Le tout largement illustré de photos et documents inédits, donnant un relief supplémentaire à l’ouvrage.

« Depuis longtemps, on me conseillait d’écrire un livre pour raconter mon parcours, et laisser une trace. Je me suis toujours dit que j’aurais le temps d’y penser quand j’arrêterai ma carrière. Au lendemain de ma décision de tourner ma page sportive, m’y voilà. Dans ce livre, je partage 15 années de haut niveau jalonnées d’innombrables expériences, où le sport et la compétition m’auront énormément appris. Mais la performance n’est finalement qu’une facette de ce parcours, car il est impossible de résumer tant d’années sur si peu de médailles. Je retiendrai surtout que la notion d’équilibre m’aura inspiré tout au long de ces années, et guidé. Equilibre dans mon sport, dans la performance, dans ma vie privée… C’est cette longue quête de la parfaite alchimie que je vous propose de partager tout au long de cet ouvrage. » – Tony Estanguet

Un DVD de 52 minutes

En parfait complément, l’ouvrage se double d’un film documentaire de 52 minutes, réalisé par Joël Doux et Jean-François Santoni. qui retrace l’histoire du troisième titre olympique de Tony Estanguet sur le bassin de Londres en 2012. Un témoignage et des images inédits sur l’état d’esprit d’un champion qui a vu sur l’eau, pour ses derniers J.O., la consécration d’une préparation de quatre ans. En plus des témoignages de son entourage proche comme sa famille, ses amis, ses entraîneurs… le DVD comprend également les trois premiers épisodes d’un web-documentaire revenant sur la préparation de cet objectif londonien, ainsi que quelques bonus.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *