Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Guillaume Alzingre s’offre le doublé national

Le championnat de France de descente remanié cette saison se joue désormais en deux temps. Le premier round a eu lieu ce week-end à Treignac sur la Vézère avec le sprint alors qu’il faudra attendre le mois d’octobre pour connaître les lauréats en classique. A l’issue de cette épreuve, Guillaume Alzingre (Cesson) s’est illustré en réalisant le doublé C1 et C2 grâce au talent de son coéquipier Yann Claudepierre (Colmar). Retour avec le double-champion du monde sur son week-end. 

Comment s’est déroulée ta course en monoplace ? 

Guillaume Alzingre
: « Sur les deux manches c’était très serré avec Yann, même si j’ai fini devant les deux fois. Sur la première, j’ai fait une petite erreur de choix tactique. J’ai placé un changement de bordé qui n’a finalement pas été si judicieux ».  

Est-ce que c’était compliqué de doubler ?

G.A.
  : « En doublant C1 et C2, nous courrions une manche toutes les deux heures. Il y a des jours où on enchaîne beaucoup plus. »

En biplace, vous avez largement devancé vos adversaires…

G.A.  :
 » Nous avons fait une très grosse première manche qui nous a classé aux avants-postes dans la catégorie kayak homme. Mais nous avons fait une deuxième manche un peu moins bonne. On a perdu quatre seconde mais on arrive pas trop à analyser où. Certains nous ont indiqué que le niveau d’eau avait baissé en fin de journée. C’est peut-être l’explication ». 

Maintenant, cap sur les Mondiaux, quels seront tes objectifs ? 

G.A.  :
 » L’objectif c’est de tout gagner. C’est en C1 classique que ce sera le plus compliqué. En C2, si on arrive à faire des courses à notre niveau, je suis plutôt confiant. Et même si on a moins d’expérience. 

D’ici le 27 juin à la Plagne, comment allez-vous vous préparer ?
  

G.A.  :
 » On part jeudi en Bosnie pour une coupe du monde et sur le retour nous allons rester une semaine à la Plagne pour réaliser un dernier stage sur place. Au Mondial, il y aura différents niveaux d’eau. Les qualifs sprint et la classique se joueront sur 25m3 alors que pour la finale le niveau montera à 35m3. Nous allons naviguer sur les deux niveaux pendant deux jours en C1 mais aussi en C2″. 

Photos et propos recueilli par Kahina Drider 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *