Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Paracanoë : Cindy Moreau en bronze aux mondiaux

L’équipe de France décroche sa première médaille lors des championnats du monde de Milan, elle revient à Cindy Moreau (Bouchemaine). En finale des KL3 dames, elle termine 3ème derrière l’Australienne Amanda Reynolds et la Britannique Anne Dickins. Cette médaille permet à l’équipe de France de décrocher son premier quota pour les Jeux paralympiques de Rio en 2016.
Dans le clan tricolore on sentait une forme de soulagement après cette médaille de bronze. « C’est fait ! Cindy est un peu déçue, constatait Jean-Christophe Gonneaud le directeur de l’équipe de France paracanoë, mais elle a su éviter le piège d’un championnat du monde qui attribue les quotas. Ce sont toujours des mondiaux difficiles avec beaucoup de tension et elle a su les aborder sereinement. » La kayakiste de Bouchemaine a donc remporté son pari, elle qui visait le podium à Milan et un ticket pour Rio. Depuis le début de saison elle a vraiment pris un tournant dans sa préparation, avec son entraîneur de club Florian Revollon qui l’accompagne au quotidien. Elle n’a cessé de progresser chronométriquement et d’affiner sa démarche pour optimiser au maximum sa performance. Au printemps la jeune fille a passé un nouveau cap en étant intégrée à l’Armée des champions comme sportive civile de la Défense. Une sécurité et un environnement propice à davantage de sérénité pour se préparer.
Lors du dernier stage de l’équipe de France paracanoë à Saint Laurent Blangy, elle était focalisée sur Milan et ces mondiaux, refusant de se projeter trop tôt vers Rio. Une réserve qui lui a sûrement était utile pour ne pas se départir de son objectif.

En début d’après-midi sur le bassin milanais elle a réussi son pari. « Elle a fait une bonne course, ajoute Jean-Christophe Gonneaud. Elle voulait une médaille et s’ouvrir les portes de Rio, c’est une bonne chose pour elle. » Et pour cette jeune discipline, est-on tenté de rajouter. Face à elle, Cindy Moreau a vu éclore l’Australienne Amanda Reynolds, déjà observée la saison passée. « Elle a tout mis en oeuvre pour être performante à Milan. On avait identifié sa capacité à être très forte et cette saison elle a beaucoup travaillé et s’est rapprochée de son entraîneur. C’est une jeune fille, comme Cindy, qui a un gros projet paralympique, cela promet de belles courses à l’avenir, concède le directeur de l’équipe de France paracanoë ».

Ce vendredi auront lieu les dernières finales pour les paracanoës avec notamment Agnès Lacheux en KL1. La kayakiste d’Orléans, qui possède le 7ème temps à l’issue des éliminatoires a toutes ses chances. « Elle ne cesse de progresser, on sent qu’elle a un passé d’athlète, précise Jean-Christophe Gonneaud. » Si elle gagne en confiance et peut encore progresser, il reste un doute sur la classification de la jeune femme qui ne sera confirmée qu’après sa finale.
Plus tôt ce jeudi, Gautier Delannoy a pris la 8ème place de la finale B en KL2, soit la 17ème place des championnats du monde.

Pour suivre les résultats de ces championnats du monde, rendez-vous ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *