Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Paracanoë : la préparation de Rio continue

Comme tout les collectifs Equipe de France, les Bleus du paracanoë étaient en stage cet hiver pour profiter de l’émulation de groupe et refaire le point, à l’orée de la saison, avec leur entraîneur national. C’est au Grau du Roi, en février, que les athlètes se sont retrouvés. Après les changements intervenus ces dernières semaines concernant les catégories inscrites à Rio pour les Jeux paralympiques, ce stage était aussi l’occasion de faire le point avec les athlètes sur la suite de leur aventure à haut-niveau. Si Cindy Moreau (CN Bouchemaine) n’a pas vu sa catégorie changer et donc son objectif d’une médaille à Rio évoluer, Ronan Bernard (Team Marara Va’a) a du s’adapter. La va’a a disparu du programme paralympique, il était donc important pour lui de retrouver l’encadrement fédéral pour se fixer de nouveaux objectifs. Le Breton ne quitte pas de vue son envie de performer, il sera donc en course pour une sélection en Bleu et pour les mondiaux. « Il a du remettre pas mal de choses en question, explique Jean-Christophe Gonneau le coordonnateur de l’Equipe de France paracanoë. Ronan a donc décidé de continuer dans sa démarche de haut-niveau tout en ouvrant sa pratique et en navigant en mer. C’est une belle initiative qui va lui permettre d’étoffer son expérience en va’a. »

paracanoe_1

Lors de ce stage, le collectif tricolore était différent de l’an dernier, car Martin Farineaux est blessé alors que Gautier Delannoy est retenu par ses études. Le staff a donc décidé d’ouvrir ce rassemblement à de nouveaux athlètes comme Cyrille Hureau (CKC Annecy) et deux invités régionaux, Fabien Maillard (Vidourle Sport Nature) et Thierry Bazin (Montpellier Méditerranée Eau Vive). « C’est important pour nous de partager l’expérience des athlètes et les compétences du staff avec d’autres pratiquants pour leur donner le goût de la compétition et leur permettre de naviguer avec d’autres paracanoës, ajoute Jean-Christophe Gonneau. »

Toute l’année Cindy Moreau et Ronan Bernard travaillent chez eux, avec leurs entraîneurs, ces stages sont donc un temps d’échange qui permet de fixer les bases de travail. Au Grau du Roi, l’ensemble des intervenants du paracanoë étaient présents avec François Maucourant, l’entraîneur, Anne-Solène Vey la kiné et Julien Hatton l’ergothérapeute. « On a eu de bonnes conditions avec peu de vent et un peu de soleil. Les athlètes ont bien navigué et on a pu faire des séances de musculation et de piscine, se réjouit Jean-Christophe Gonneau. C’est intéressant car on est une discipline jeune mais on voit que les athlètes progressent vite. »

paracanoe_3

Pour les deux athlètes qui connaissent déjà le haut-niveau, ils savent que tout va très vite en paracanoë, car en moins de dix ans la discipline a considérablement évolué. Confrontée aussi au dopage (un athlète a été déclassé des derniers mondiaux) les athlètes paracanoë vont être suivi, pour certains, dans leur chemin vers Rio. Mélanie Bazin est donc venue leur faire une présentation du programme « real winner » porté par l’ICF.

Parmi les athlètes, Cindy Moreau semble la plus à même de briguer une sélection et même une médaille aux Jeux paralympiques de Rio. Focalisée sur son objectif, bien suivi dans son club de Bouchemaine, la jeune femme prend doucement une nouvelle dimension. Elle sera d’ailleurs la marraine des championnats de France de marathon organisés par son club cette année. « Elle semble sur la bonne voie, précise Jean-Christophe Gonneau. Cindy a une démarche bien construite, elle sait où elle veut aller, c’est intéressant car elle sait préserver sa bonne dynamique qui lui a déjà permis de remporter des médailles internationales. »

C’était le dernier regroupement pour le collectif paracanoë avant les sélections en équipe de France qui auront lieu à Mantes la Jolie. A l’issue de celles-ci, l’équipe sélectionnée ira aux championnats d’Europe à Racice (République Tchèque) puis à la Coupe du monde de Duisburg (Allemagne) avant les mondiaux à Milan (Italie).

Crédit photo : Jean-Christophe Gonneau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *