Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Slalom : championnats de France élite place aux kayaks dames et aux C2

Sous le soleil et avec un vent suffisamment fort pour faire danser les fiches, la deuxième journée des championnats de France élite de slalom s’est ouverte à Pau. C’était au tour des kayaks dames et des C2 d’entrée en lice ce jeudi, deux catégories aux problématiques bien différentes. Si en kayak dame Emilie Fer a déjà son billet pour la saison internationale, la championne olympique et du monde en titre veut profiter de ces courses pour s’étalonner. Nouria Newman possède un bonus aux vues de ses résultats 2013, les places sont donc très chères pour les filles. En C2, la hiérarchie est à redéfinir entre les bateaux leaders Klauss /Péché, Labarelle / Peschier ou Picco / Biso, sans oublier les jeunes qui montent et veulent se faire une place parmi les grands.

Au terme de la finale c’est finalement Emilie Fer qui s’est imposée en signant un sans faute et avec une seconde et demi d’avance. Une belle entrée en matière pour la kayakiste de la Colle sur Loup qui craignait d’être en dedans. « J’ai envie de jouer avec les filles, mais elles ont l’objectif de la sélection. Je vais essayer de jouer le titre. Mais je suis mitigée sur cette course car en demi-finale j’étais bien et en finale alors que je voulais améliorer mon passage c’est moins bon, donc il y a une petite frustration. Pour autant je suis contente d’avoir réussi à me mettre dans la course et je sens que je suis au niveau. » Derrière elle, Estelle Mangin (Tarbes) prend la deuxième place malgré une pénalité et se place donc idéalement dans la course à une sélection en équipe de France. « Je me suis surprise car en partant avant dernière et en entendant le speaker j’avais peur de m’écrouler. Je suis contente de mon résultat mais je ne calcule pas en vue de la sélection, cette victoire ne suffira pas, elle m’aide car je suis soulagée. Il fallait bien rentrer dans ces courses et je prouve que je suis dans le coup. » Enfin c’est Pauline Guiet qui prend la troisième place, la vice-championne du monde Nouria Newman a écopé de 50 de pénalité pour un passage trop hasardeux de la porte 4.

Chez les garçons, la victoire revient au duo composé de Pierre Labarelle (Marseille Mazargues) et Nicolas Peschier. Les deux garçons qui ont décidé de tout donner en vue de Rio en se consacrant uniquement au C2 voient leurs efforts récompensés en gagnant cette course n°1. « Le résultat est bon, relativise Nicolas Peschier, mais on n’est pas satisfait de notre début de parcours. Par la suite on a réussi à se remettre dedans pour avoir une meilleure dynamique. » Si cette victoire leur procure une certaine sérénité en vue de la sélection en équipe de France, le duo ne veut pas s’en contenter. « C’est un examen de passage important, au cours duquel la pression est importante, explique Pierre Labarelle. On aborde ces courses comme une répétition pour les mondiaux car les courses sont de haut-niveau et on doit être capable d’être performant en terme de navigation et dans l’état d’esprit. Forcément c’est mieux de gagner la première course car maintenant on est plus serein, mais pour autant on ne se cache pas. On veut tout gagner, pour être dans une bonne dynamique car les championnats d’Europe arrivent vite après les sélections. » Déjà projetés vers la suite de la saison, les deux garçons gardent la tête froide car derrière eux Gauthier Klauss et Mathieu Péché sont proches alors qu’il existe une petite marge avec le troisième bateau composé de Pierre-Antoine Tillard et Edern Le Ruyet.

Ce vendredi on retrouve les C1 hommes et dames ainsi que les kayaks hommes. Pour retrouvez les résultats et le programme des courses c’est par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *