Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Piges slalom 2017 K1H – Bataille de feu à venir

Sébastien Combot

La catégorie kayak homme (K1H) a donné lieu en 2016 à un époustouflant (et cruel) duel. Cette année encore, le spectacle sera certainement au rendez-vous….


Ils ont déjà gagné les piges entre 2012 et 2016

Etienne Daille

2012: Etienne Daille

Sébastien Combot

2016: Sébastien Combot

Mathieu Biazizzo

2013-14-15: Biazizzo

 

 

 

 

 

 

Ce sont les 3 derniers athlètes à avoir remporté les sélections, et tous les 3 seront, à n’en pas douter au top niveau pour cette édition 2017. En effet, après quelques années difficiles, Etienne Daille est revenu en 2016 à un excellent niveau, en prenant la 3e place des piges olympiques.  Révélé en 2012 avec une saison incroyable (3 victoires et 2 podiums en coupe du monde sur 5 courses), Etienne est toujours à la recherche de son meilleur niveau.

Derrière, Mathieu Biazizzo a vécu une olympiade intense! Propulsé sur le devant de la scène par quelques manches incroyables: une coupe du monde remporté avec près de 3s d’avance, et une victoire aux  pré-olympiques à Rio notamment. Il restait sur trois victoires consécutives aux championnats de France élite (2013-2014-2015) avant de subir une grande désillusion en 2016 avec une 5e place. Il arrivera avec les crocs cette année!

Ensuite, Sébastien Combot, champion de France élite en titre, a brillé de mille feux l’an dernier avec sa finale surréaliste remportée avec 6 centièmes d’avance sur Boris Neveu. Le champion du monde 2007 et vice-champion du monde 2014 a finalement terminé 8e des jeux olympiques. Il aura à cœur de se qualifier pour SES mondiaux à Pau afin de rebondir.

Boris Neveu le plus régulier!

Boris Neveu statistiques

Statistiques incroyables de Boris Neveu…

Boris Neveu

Boris Neveu

Il était au top en 2012, échappant la qualifications olympique d’un rien… Champion du monde en 2014, champion d’Europe en 2015, époustouflant de nouveau aux piges 2016, où il remporte la course 1, échappe la course 2 pour une touche et il lui a manqué 6 centième en finale pour se qualifier à Rio…

Mais Boris Neveu est solide, et malgré ses grosses déceptions, il n’a jamais manqué le rendez-vous national. 8 sélections consécutives en équipe de France! Quand ses concurrents ont tous eu des passages à vide:

  • Combot absent de 2008 à 2014
  • Daille absent de 2014 – 2015
  • Biazizzo passe à côté en 2016

Même si le bassin de Pau ne semble pas sourire au champion du monde, difficile d’imaginer une équipe de France sans Boris Neveu. Il sera encore une fois un grand favori de l’épreuve.

Des outsiders en feu

Et puis derrière, les outsiders ne manquent pas. Même en l’absence de Vivien Colober, souvent excellent aux piges, il y a du monde pour bousculer les meilleurs.

Benjamin Renia pourrait bien en faire parti. Navigateur spectaculaire, il est passé tout près de la sélection l’an dernier (4e). Malheureusement, sa préparation a été grandement perturbée par une blessure. Les courses arriveront peut être un peu tôt pour le voir jouer aux avants-postes.

Quentin Burgi en 2015

Quentin Burgi en 2015

Ensuite, il ne faut pas oublier Quentin Burgi, l’alsacien de 25 ans, bourré de talent. Une navigation d’un autre monde, pour cet athlète original, en font toujours un outsider qui peut tout changer à tout moment. Il est capable du meilleur, comme du pire. Souvenez-vous en 2015, une touche à la dernière porte après une manche magnifique le privait de victoire. Il pourrait apporter un nouveau souffle à la team France!

S’il y en a un qui aura le feu des projecteurs braqué sur lui, c’est Yves Prigent. Après avoir fait l’impasse sur le kayak pendant quelques années pour se consacrer au C2, il est de retour aujourd’hui à 100% dans la catégorie. Et ce n’est pas pour faire de la figuration. Actuellement leader de la coupe de France, il s’est montré brillant sur les premières courses nationales. Et ce n’est pas le talent qui risque de lui manquer à Pau!

Les -23 ans sont en embuscade

Mathieu Desnos

On continue avec les -23, très forts dans cette catégorie. On pense tout de suite au palois d’adoption: Mathieu Desnos. Il semble en mesure de viser cette année une sélection en équipe. Second au classement de la coupe de France, il a désormais une expérience en équipe de France espoir qui pourra peut être l’aider à franchir le cap. A 23 ans, il figure parmi les jeunes à suivre.

A suivre également, Clément Travert. Très bon l’an dernier avec deux 11e places, il a enchaîné une saison u23 d’excellent niveau, ponctuée par un titre de vice-champion d’Europe -23 ans!

Et enfin, plus jeune encore, le vice-champion du monde junior 2015 Malo Quéméneur s’est mis en valeur l’an dernier, en accédant deux fois à la finale. Le voir aux avants-postes dès sa première année de senior serait un gros coup de tonnerre, mais pourquoi pas?

Piges 2017 - K1H, qui voyez-vous en bleu? (3 réponses)

One Comment

  1. Jraen

    2 mai 2017 at 19 h 49 min

    (Burgi) un outsider qui peut tout changER…
    (Prigent) pour se consacrER au C2… le talent qui risque de lui manquER
    (Travert) ponctuéE par un titre de vice-champion d’Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *