Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Slalom – 2e Coupe du monde: cinq C2 français en cachent un autre!

Ce week-end se tenait la seconde manche du circuit coupe du monde 2016. Si le bilan n’est pas encore à la hauteur des attentes côté français, c’est de nouveau du côté des C2 que l’on a été surpris.

Denis Gargaud est en forme

Mais c’est d’abord Denis Gargaud qui s’est montré à son avantage samedi, en prenant la seconde place de la finale malgré une touche. Rapide et serein, il a montré qu’il était bien parti pour réaliser une grande saison. Derrière, les autres céistes n’ont pas démérité. Ils étaient 4 dans le top 8 après la qualification, et Pierre-Antoine Tillard et Martin Thomas ont manqué la qualification de peu. Nicolas Peschier était lui bien en finale, et prend une 5e place prometteuse malgré une grosse faute à la porte 20 qui lui coute le podium.

En K1H, seul Mathieu Biazizzo s’était hissé en finale, profitant d’une super manche en demi, mais n’a pas réussi à hausser le ton en finale, et échoue à la 8e place. Derrière, il manquait un peu de vitesse à Benjamin Renia (16e), et que Etienne Daille en mettait un petit peu trop (+4 de pénalité) pour espérer passer.

Chez les C1D, Claire Jacquet avait réussi une nouvelle fois à passer en finale, mais partie à la faute, elle termine 10e de la finale.

Côté k1D, aucune de nos représentante n’a réussi à accéder à la finale. Seule Marie-Zélia Lafont semblait dans le coup, mais quelques erreurs et surtout une touche l’ont relégué 16e, à 1 seconde de la finale. Derrière, Emilie Fer (19e), Carole Bouzidi (23e), et Estelle Mangin (27e) n’ont pas réussi à se mettre dans le rythme.

6e équipage français médaillé sur le circuit international!

En C2H, si la densité de la catégorie n’est pas la plus impressionnante (26 bateaux inscrits), le niveau de nos français a de quoi rendre jaloux quelques nations… Alors que l’on est habitué depuis quelques années à voir Picco/Biso et Klauss/Pêche aux avants postes, mais aussi Peschier/Labarelle qui ont été parmi les leaders mondiaux jusqu’à cette année, ou encore Prigent/Kervella qui ont accroché une médaille de Bronze lors de la finale de la coupe du monde 2015, et plus récemment, Cailhol/Scianimanico, qui ont remporté la première manche de la coupe du monde, c’est aujourd’hui Tillard/Le Ruyet qui ont survolé la course en remportant la finale avec plus de 2s d’avance! C’est donc le 6e bateau français médaillé sur le plan international en moins d’un an!

La finale de PAT et Edern:

Prochaine étape: Pau!

Pour tout le monde, la prochaine étape se déroulera dès le week-end prochain à Pau, pour la 3e manche de la coupe du monde 2016! Rendez-vous très attendu pour les français, qui auront à cœur de briller à domicile!

Photo: @Maxime Bottex – Archives

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *