Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Une pétition contre l’interdiction de naviguer à Venise

Le 11 février 2015 est susceptible de devenir une date historique pour les amateurs de sports de pagaies. La ville de Venise a approuvé l’ordonnance N° 96 visant à la « réorganisation des voies d’eau » à partir du 1er Mars prochain et régissant la navigation sur les canaux du centre historique de la Cité Lagunaire. Le monde des amoureux de la Lagune, et parmi eux ceux du canoë-kayak et autres embarcations à rames, sans jamais avoir été contactés à ce sujet, a appris avec un profond étonnement et regret l’interdiction imposée par l’article 3 au monde de la pagaie.

Il sera désormais interdit de naviguer « dans les principaux canaux de connexion, Grand Canal, Cannaregio, Giardini, Greci-San Lorenzo, Santa Giustina, Sant’Antonio-Pieta, Noale, Novo, Cà’Foscari, Santi Apostoli-Gesuiti , la navigation des bateaux appelés yole, dragon-boat, pédalos, canoë, kayak et planches à voile ou à rame est interdite ».

« De fait il n’’est plus possible d’aller d’un endroit à l’autre de la ville – dit Andrea Bedin, président du Comité Régional de la Fédération de Canoë-Kayak pour la Vénétie – et la situation est tellement absurde que, en tant que pratiquants, mais aussi en tant que citoyens de Venise, nous ne pouvons pas nous en faire une raison. Voguer est tout ce qu’il y a de plus normal à Venise, et il est impossible de comprendre pourquoi et comment peut être née une telle fureur contre notre catégorie. Cette dernière semaine je me suis mis en contact avec de nombreux kayakistes vénitiens, italiens et étrangers, tous sont fortement ébranlés par cette situation absurde « .

Incompréhensible en effet dans une ville qui s’est historiquement construite grâce à la pagaie, et qui organise en mai de chaque année la fameuse «Vogalonga » où du monde entier se rassemblent 6000 embarcations et 10.000 passionnés pour sillonner la lagune dans une ambiance de fête, où la Fédération italienne a mis en place depuis onze ans un programme d’éducation dans les écoles primaire et secondaire qui a permis à plus de 9000 jeunes d’étudier Venise « sur l’eau » en canoë et en Dragon Boat.

Une pétition a été mise en ligne pour sensibiliser les pouvoirs publics à l’absurdité de cette interdiction : pétition en ligne

Crédit photo : Bruno Dazeur – Vogalonga 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *