Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Wave-ski : début des championnats du monde en Afrique du Sud

Durant les championnats du monde de wave-ski, Virgile Humbert va nous faire vivre la compétition de l’équipe de France. Il revient pour nous sur la préparation de ces mondiaux avec les compétitions préliminaires en Afrique du Sud.

Les championnats du monde de wave-ski ont lieu du 26 Juin au 4 mai dans la ville de Durban en Afrique du sud. En guise de « «Warming-up » ont été organisées trois étapes OPEN (ouvertes aux internationaux) précédant ces dates. Les mondiaux de wave ski ont lieu tous les deux ans. Les derniers avaient été organisés au Portugal en 2011. Les rideurs français avaient donc faim de compétitions et une équipe soudée a fait le déplacement.
1ère étape : Jongensfontein (région de Cape Town) les 12 et 13 avril
Seuls deux français étaient déjà présents pour la première étape, Mathieu Babarit (5 fois champion du monde) et Clément Guilbert  (10eme mondial en 2011). 31 compétiteurs étaient inscrits  dont une majorité de sud-africains. Nos deux français s’en tirent très bien et finissent 2ème pour Mathieu Babarit et 3ème pour Clément Guilbert derrière Ian McLeod, qui s’avère être un prétendant sérieux au titre final.

27me étape : Jeffrey’s Bay  – 16 et 17 avril
Le plus gros de l’équipe est arrivé pour cette étape sur ce spot mythique, avec neuf compétiteurs présents : Mathieu Babarit, Clément Guilbert, Nathan Le Bars (1er au classement national), Virgile Humbert  (actuel  tenant du titre des mondiaux en OPEN 2011), Pablo Arrouays  (2ème championnats du monde OPEN 2014), Renan Leloutre  (Champion du monde Junior 2003), Paul Jouet (4ème junior mondiaux 2011), Julien Brohan et Thierry Mouraud (5ème championnats du monde master et encadrant du groupe).
Les conditions ne sont pas vraiment au rendez-vous pour montrer la magie du spot et les locaux l’ont bien senti, peu de sud-africains ont fait le déplacement pour cette étape située en début de semaine . Il y avait donc 24 compétiteurs et les français s’en sortent encore très bien et Mathieu Babarit, habitué des lieux remporte la compétition devant Renan Leloutre et Ian Mcleod ex-aequo avec Pablo Arrouays. L’expérience sur ce lieu mythique est tout de même incroyable quelque soient les conditions de surf, c’est une baie magnifique qui offre une vague qui peut dérouler sur plusieurs centaines de mètres  voir de kilomètres (les bons jours).

3eme Etape : Nahoon Reef  20-21 avril
Le tour s’arrête par une troisième étape à East London sur le spot de Nahoon Reef,  réputé pour ses vagues grosses et puissantes et sa fréquentation élevée de requins. C’est dans une ambiance légèrement tendue que se déroulent en général les compétitions sur ce spot, mais les locaux savent nous rassurer et les conditions de vagues sont très favorables, voir  idéales  avec des vagues de 2m50 déroulant parfaitement,  Maxime Gaborit (Champion du monde Cadet 2011) a rejoint le groupe.
Les séries s’enchaînent dans des vagues parfaites, le niveau de chacun s’exprime vraiment. Un très beau spectacle est donné. En finale nous retrouvons 3 français et un local de l’étape.
Résulats :
1- Nathan Lebars
2- Virgile Humbert
3- Doug Copeland (ZAF)
4-Pablo Arrouays

Ces résultats laissent présager de très bonnes choses pour les championnats du monde qui viennent de débuter à Durban. L’équipe française au complet a ses chances dans la plupart des catégories et espère glisser le plus de représentants possibles en phases finales OPEN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *