Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Slalom – qui partira au Brésil ? [C2H]

La saison 2016 a débuté  il y a quelques semaines aux Roches du Diable. En cette année Olympique, un seul objectif: les JO de Rio. 

La route vers le Brésil passera donc par les piges olympiques du 04 au 10 avril à Pau: Une semaine de compétition qui verra les meilleurs slalomeurs Français en découdre pour déterminer qui représentera la France cet été. Les bleus ayant déjà décroché tous les quotas olympiques lors des championnats du monde 2015, la délégation tricolore sera complète dès le 10 avril.

Les piges olympiques, c’est 4 ans de travail, une vie d’investissement, pour décrocher le graal. En 2012, l’événement avait tenu toutes ses promesses, avec la victoire de Tony Estanguet sur Denis Gargaud en C1, la qualification surprise d’Etienne Daille en K1 reléguant Fabien Lefevre à la 4e place… Emilie Fer avait également remporté son duel avec Carole Bouzidi, tandis que Klauss/Pêche remportaient la mise chez les C2.

4 ans après, si quelques athlètes ont pris leur retraite (Tony Estanguet) ou sont partis à l’étranger (Fabien Lefevre), la plupart seront de nouveau en lice pour réitérer leur exploit, ou tenter une nouvelle fois leur chance.

Découvrez cette semaine, catégorie par catégorie, les tendances pour ces futures sélections, et donnez-nous votre opinion sur l’équipe qui représentera la France en août!

C2H, qui décrochera le billet ?

Les favoris:

Ca sera sans doute les dernières piges olympiques pour les C2H, qui ne devraient plus être au programme des JO de 2020. Et pour cette dernière, l’émulation française s’est progressivement densifié pendant les dernières années. Si l’équipage Klauss/Pêche a dominé le niveau mondial depuis quelques années en remportant plusieurs fois le classement général de la coupe du monde, avec une médaille aux mondiaux 2015 en prime, et en monopolisant la place de n°1 mondial, c’est bien l’équipage Picco/Biso qui a remporté les dernières piges en 2015, mais aussi deux titres de Vice-Champions du monde en 2014 et 2015.

Les outsiders:

On aurait pu les mettre dans les favoris, mais leur jeune âge les places plutôt en outsiders. En effet, l’équipage Prigent/Kervella a terminé 3e des piges 2015, ont terminé sur le podium de la finale de la coupe du monde à Pau, et ont remporté un titre de champion du monde par équipe à Londres. Ils ont surtout montré qu’ils pouvaient être très rapide à Pau, en remportant la demi-finale de la coupe du monde, avant de prendre la médaille de Bronze. Une belle montée en puissance pour ces deux jeunes bretons. On peut également attendre Peschier/Labarelle, équipage expérimenté sur le plan international, qui devrait se mêler à la bagarre.

Moins expérimenté, mais très rapide, Cailhol/Scianimanico ont laissé échapper la sélection dans le collectif senior de peu l’an dernier, et peut également rêver à une sélection olympique sur un exploit.

On peut enfin penser que Tillard/Le Ruyet pourront  également être dans le coup. Ces deux très fortes individualités en C1 sont également capable de jouer devant en équipage.

Les autres:

On a du mal à imaginer un autre équipage décrocher le quota, mais tous ceux qui seront au départ auront leur chance. On est jamais à l’abris d’une grosse surprise. Toutefois, l’écart entre les C2 nous laisse penser que les vainqueurs des piges font parti des noms cités précédemment.

Votre avis:

Rio 2016 - quel équipage (C2H)?

 

One Comment

  1. martinez e

    12 mars 2016 at 20 h 20 min

    Je crois très très fort en eux!
    Ils méritent de participer à l aventure Rio!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *