Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Descente : Quatre médailles pour les Bleus en classique

L’équipe de France a réalisé une belle entrée en matière lors de la première journée des championnats du monde de descente à Valtellina, en remportant quatre médailles dont un titre. Sous la chaleur et avec un niveau d’eau très élevé, l’organisation italienne a lancé la course ce mercredi matin. Ce niveau d’eau a d’ailleurs contraint le comité de course à donner le départ plus bas pour éviter quelques passages difficiles à sécuriser, le départ du sprint servant donc de départ pour la classique également et l’arrivée étant déplacée vers aval au niveau de l’arrivée des canoës dames.

La première médaille tricolore est l’œuvre de la jeune Manon Hostens, qui remporte le bronze à tout juste 20ans. Sur un parcours constitué de beaucoup d’eau-vive au début avant d’enchainer de longues gravières assez roulantes, son petit gabarit a su faire la différence. Elle s’incline face à l’Allemande Alke Overbeck qui gagne devant l’inoxydable Tchèque Michala Mruzkova. Les autres Françaises, Claire Bren, Sixtine Malaterre et Charlène Le Corvaisier, terminent respectivement 5ème, 7ème et 11ème.

En kayak homme, le changement de parcours n’a pas semblé perturber Rémi Pété, parti résolument dans une chasse au titre mondial. Le Nantais était dans le coup jusqu’à quatre minutes de l’arrivée, à la lutte avec l’Allemand Tobias Bong. Mais les dernières minutes de courses ont pesé physiquement et sur la ligne, Rémi Pété concède 8 secondes. Comme en 2012, il est vice-champion du monde devant Kamil Mruzek (CZE) qui complète le podium. Plus à l’aise en général sur le sprint, Paul Graton termine 7ème, Quentin Bonnetain 11ème et Gaëtan Guyonnet 17ème.

La troisième médaille tricolore est remporté en C2 par l’équipage Tony Debray / Louis Lapointe, qui s’adjuge l’argent. Ce dernier, après avoir couru en C1 a remis ça en biplace pour décrocher la première médaille en grand championnat de ces jeunes céistes. La victoire revient à la paire tchèque Rygel / Vesely et l’Allemagne prend le bronze avec Nies / Pesch. Le second bateau français composé des frères Guyonnet termine 4ème, une petite déception car ils étaient dans le coup avant de s’écrouler dans le final, il leur manque quatre secondes pour monter sur le podium.

Enfin le titre tricolore est remporté par Marjolaine Hecquet en C1 dame. Cette catégorie s’élançait dans l’après-midi car le départ de la course se faisait en bas du sprint, une difficulté en eau-vive de moins pour ces dames. Déjà largement dominatrice sur les sprints la saison dernière, la céiste de Port Sainte-Foy a confirmé qu’elle avait un niveau supérieur en s’imposant avec la manière, car elle devance de quatre secondes sa dauphine, la Suissesse Sabine Eichenberger et la Tchèque Valikova.

Enfin la journée a été marquée par la longue attente avant la validation des résultats des C1 hommes. Si la victoire d’Emil Milihram (CRO) ne souffre aucune contestation puisqu’il s’impose avec six secondes d’avance devant Ondrej Rolenc (CZE), la troisième place a longtemps était indécise. A l’arrivée Normen Weber (GER) est troisième au chrono devant Stéphane Santamaria pour deux secondes. Mais l’Allemand n’a pas respecté les consignes données la veille à la réunion de chef d’équipe interdisant de pagayer en arrière. En faisant cela il s’est repositionné avant la cellule et a pu se placer idéalement pour partir. La France a donc porté réclamation, qui dans un premier temps a été acceptée avant un appel de l’équipe d’Allemagne. Le jury de course s’est finalement basé sur l’avis du starter, et a reclassé Weber, privant ainsi Stéphane Santamaria d’une médaille de bronze. Les autres tricolores ont fini placés sur cette classique, car Guillaume Alzingre est 6ème, Louis Lapointe 8ème et Quentin Dazeur 10ème.

Ce jeudi ont lieu les courses par équipe qui sont composées à partir des résultats individuels.
Composition des équipes
Kayaks hommes : Rémi Pété, Paul Graton, Quentin Bonnetain
Kayaks dames : Manon Hostens, Claire Bren, Sixtine Malaterre
C1 hommes : Stéphane Santamaria, Guillaume Alzingre, Louis Lapointe
C2 : Tony Debray / Louis Lapointe, Damien et Gaëtan Guyonnet, Stéphane Santamaria / Quentin Dazeur

Crédit photo : Bruno Dazeur