Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Open Canoë Festival: Esprit libre et échange

L’open Canoë Festival n’est pas un festival classique. Il s’agit là d’échanger autour de la culture canoë. Si son nom rappel indubitablement le canoë ouvert, là n’est pas le seul intérêt. Toute personne qui prépare un trip en canoë-kayak y trouvera de quoi se faire la main et y apprendre des techniques de base et des plus poussées.

 

Dans un esprit libre, l’open Canoë festival se veut dans la lignée du canoë des années 30. « Cette culture est réellement apparue en France avec les congés payés, s’exprime Paul Villecourt organisateur de l’événement,  aujourd’hui elle tend à être oublié, c’est pour cela que le festival est né. Réapprendre, conserver et faire évoluer les techniques qui ont marqué le début du canoë-kayak en Europe, mais surtout se retrouver entre amateur de la pagaie ».

 

 

L’open Canoë Festival a fêté sa huitième année lors de la dernière édition. Les participants réunis au bord de la Drome (à Mirabel et Blacon, 26) se donnent rendez-vous là bas chaque printemps. Ne cherchez pas de compétitions ou de challenge, ici il s’agit d’échange et de rencontre. On se retrouve dans une ambiance familiale et détendue. Le festival, organisé sur quatre jours (du jeudi soir au dimanche soir), reçoit des amateurs de la pagaie qu’ils soient débutants ou confirmés. Plus de dix nationalités sont présentent pour un totale de 500 personnes. Au programme différent atelier et des descente de la drome libre ou organisés. Un service de navette est à disposition de tous les festivaliers.

 

Les différents ateliers visent à apprendre aux participants les techniques en rapport avec le canoë-kayak. Quand on parle d’atelier, il serait plus judicieux de les comparer à une université en plein air. Assis en tailleur autour du « Maitre de conférence » ou en le suivant le long de la rivière, on échange et discute, autour d’un thème établi. On retrouve, ainsi des techniques en « bachologie » ou l’art de monter un campement à l’aide d’une simple toile, sans sardine ni marteau. Ailleurs on peut discuter de la pêche en kayak, avec le minimum, afin de pouvoir se nourrir simplement, mais efficacement lors des randonné canoë. Plus loin, vous apprendrez à faire un bivouac en ne laissant aucune trace, à allumer un feu avec le minimum, à gérer ses amis sur la rivière, lancer la corde ou encore une introduction à la photo. Bien d’autres ateliers sont à disposition qui vont de la simple introduction à l’affinement de compétence.

 

Pour ce tenir au courant des prochaines éditions: http://www.opencanoefestival.com/ ou sur facebook: https://www.facebook.com/OpenCanoeFestival/

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *