Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Ocean-Racing : Sean Rice titré, deux médailles pour les Bleus

Les Sud-Africains ont dominé les débats aux championnats du monde d’ocean-racing ce mercredi en presqu’île de Quiberon, en signant un doublé en senior homme avec les frères Rice. L’équipe de France remporte deux médailles.

31 nations et des conditions techniques

Les 23 km entre Gavres et Penthièvre se sont courus dans des conditions de vent très techniques, obligeant à prendre des options et étalant les athlètes sur le plan d’eau.

La maitrise des athlètes sud-africains et leur supériorité physique a fait la différence. Rapidement Sean Rice s’est positionné en tête amenant dans son sillage son frère Kenneth et Corry Hill l’Australien.

Hank Mc Gregor, en prenant une option plus au large pensait rattraper son retard en fin de course.

Mais en vain. Sean Rice s’est détaché à 5 km de l’arrivée pour ne plus lâcher la tête. Kenneth Rice a ensuite pris le meilleur sur Corry Hill qui complète le podium.

Le premier français est Benoit Le Roux qui termine 11ème senior.

Hector Hénot en argent

En U23, signe la seule médaille tricolore en terminant 2ème derrière Joshua Fenn. Auteur d’une belle course dans le sillage de son grand frère Valentin. Les deux frangins ont effectué une belle course à vue pour se retrouver sur la fin. Le jeune Breton confirme son potentiel en talonnant les meilleurs seniors.

Angie Le Roux si proche du podium

L’amertume prime pour la Bretonne Angie Le Roux, qui a pourtant fait une course offensive et audacieuse sur ce parcours exigeant. Partie au large pour bénéficier des vagues à surfer en fin de parcours, elle n’a pas réussi à revenir sur la Néo-Zélandaise Danielle McKenzie sacrée championne du monde. Angie Le Roux termine 5ème, une belle performance.

Claire Dewaste, médaillée de bronze en junior

Enfin la jeune Claire Dewaste, de Condé sur Vire, s’adjuge une belle médaille de bronze, au courage. Après avoir dessalé au départ, elle s’est battue pour recoller au peloton, doubler ses concurrentes, et se hisser sur le podium.

Ce parcours physique et technique où la trajectoire était compliquée à tenir aura marqué les corps et les esprits.

Crédit photo : Paul Eyquem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *