Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

CEL : Révolution française à Duisbourg !

Des leaders inspirants

A l’issue de la première coupe du monde à Poznań, les français repartaient avec de bons repères et une envie de revenir sur les eaux internationales avec un meilleur état de forme. Et bien dès les premières finales, on comprend que la délégation tricolore s’est transformé en train à médaille pour Duisbourg, emmené par ses deux « capitaines » Guyot et Beaumont. Même si la course se solde par une 4ème place en K1 200m pour elle, c’est Sarah Guyot qui lance une équipe de France révoltée. Maxime Beaumont repart une nouvelle fois argenté, une nouvelle fois derrière l’impressionnant Liam Heath mais aussi devant le champion du monde 2018 Carlos Garrote. Le vice-champion olympique de Rio a encore son mot à dire et le fait bien comprendre à ses adversaires à un peu plus d’un an de Tokyo..

crédit photo : FFCK/ICF-B.VEKASSY(canoe photography.com)

Oser rêver grand

Comme il le dit lui-même, décomplexé par un cubain qui a bouleversé la hiérarchie établie à Poznan, Adrien Bart s’est libéré de toute barrière mentale pour venir remporter le C1 1000m avec maestria devant Brendel, Fuksa et Dos Santos, les trois leader de la catégorie. Déjà présent à Rio, le sociétaire de Saint Laurent de Blangy est bien parti pour performer à Tokyo, affaire à suivre..

crédit photo : FFCK/ICF-B.VEKASSY(canoe photography.com)

C’est ensuite la paire Burger/Le Floch Decorchemont qui se glisse sur la 3e marche du podium du K2 500m. Cette course n’est pas olympique mais ce résultat est de bonne augure pour la construction d’un K4 500m performant pour Tokyo. Dans cette même logique, on souligne la 5ème place en K1 500m de Francis Mouget.

L’un des temps les plus forts pour le camp tricolore et même pour tout le bassin de Duisbourg a été le K2 1000m homme.

crédit photo : FFCK/ICF-B.VEKASSY(canoe photography.com)

Auteurs d’une course sans faute, Cyrille Carré et Etienne Hubert viennent arracher la victoire aux allemands devant leur public lors d’un finish incroyable, qui n’était pas sans rappeler le titre mondial de la paire Carré/Colin sur ce même bassin 12 ans plus tôt. Plutôt encourageant pour une première sortie internationale…

crédit photo : FFCK/ICF-B.VEKASSY(canoe photography.com)

Chez les dames la moisson de médaille est tout aussi impressionnante si ce n’est plus, les trois embarcations du 500m (K1 K2 K4) reviennent avec une médaille. 4ème à Poznań la semaine dernière, les championnes d’Europe en titre Manon Hostens et Sarah Guyot s’imposent après avoir mené la course de bout en bout. Emmené par Manon Hostens médaillée d’argent en K1 500m et victorieuse avec Sarah Guyot en K2, le K4 dame réalise une très belle course pour se hisser sur la seconde marche du podium. Quelques minutes après, les deux K4 hommes prennent la 4e et 8ème place.

crédit photo : FFCK/ICF-B.VEKASSY(canoe photography.com)

En K2 mixte, la paire Beaumont/Guyot et Burger/Hostens prennent respectivement la 4ème et 7ème place.

 

A un peu plus d’un an des Jeux, les résultats de l’équipe de France sont plus qu’encourageant. La prochaine échéance sera les Jeux Européens à Minsk du 24 au 30 juin, dernière répetition avant le grand bal des mondiaux à Szeged du 18 au 25 août et le Test Event de Tokyo du 9 au 15 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *