Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Championnats d’Europe Ocean Racing

Week-end fructueux pour l’Equipe de France Ocean Racing

La météo et le vent n’ont pas déçu les férus de downwind qui se réunissaient pour le Championnat d’Europe Ocean Racing ce week-end en Espagne, à Vilajoyosa. Le samedi était consacré aux courses monoplaces et le dimanche au K2 mixte et aux masters. Avec un soleil de plomb et des conditions de glisse du début à la fin des épreuves, les sourires étaient nombreux à l’arrivée des deux courses.

 

Les françaises raflent la mise

Championne d’Europe en 2014, Angie Le Roux n’a pas tremblé et monte sur la plus haute marche. Déconcertante de facilité dès que les éléments s’agitent, la bretonne a même donné du fil à retordre à beaucoup de ses homologues masculins avant de s’imposer avec plus d’une minute d’avance.

Elle entraîne dans son sillage Anouk Strohmann sociétaire du club de Palavas les Flots qui l’emporte en junior, et Lisa Gras du Grau du Roi, première en U23.

 

Noé Pelizza nouveau leader français ?

A l’image d’Angie Le Roux, Noé Pelizza est un véritable maestro du downwind. 7èmeeuropéen en 2014 alors qu’il n’était que junior, le breton de 22 ans arrache cette fois-ci la deuxième place au scratch quelques centimètres derrière l’espagnol Esteban Medina. L’allemand Gordan Harbrecht complète le podium et Hector Henot, double Vice champion du monde junior, se classe 4èmea moins de 30 secondes du titre pour son premier championnat international chez les grands.

Pierre Villela, 10ème au scratch, complète le podium -23 ans. Nathan le Nestour est lui vice champion d’Europe junior.

 

Dimanche

Pour cette course mixte inédite en surfski, les français ont brillé aux deux premières places. C’est la paire Léa Caurant/David Szlatcha qui s’impose devant le duo Lisa Gras/Nicolas Lambert. Les espagnols complètent le podium.

Chez les masters c’est Michael Dobler l’allemand qui s’impose devant l’espagnol Mikel Lauzirika et le tchèque Michael Odvarko. Les français Olivier Tanton et Paul Eyquiem se classent respectivement 4èmeet 5ème.

 

Seulement 10 nations représentées

Si cette discipline venue de l’hémisphère sud est en plein essor en France et en Espagne, elle semble encore étrangère à beaucoup de pays européens. Pour sa troisième édition le championnat continental n’a en effet pas su attirer de nouvelles nations.

Les fédérations poussent pour institutionnaliser cette discipline, mais on peut finalement se demander si l’avenir de la discipline ne résiderait pas plutôt en de grands événements qui attirent les marques, la crème mondiale mais aussi les amoureux de la navigation en mer ?

Crédits photos @got’nough

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *