Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

2022, année des mondiaux en France

Le board de la Fédération internationale de canoë, réunit à Tokyo la semaine dernière a pris des décisions importantes pour le canoë-kayak tricolore. Entre attribution des mondiaux et avenir du C2, l’actualité est chargée.

Treignac et Saint-Omer en 2022

Lors de cette réunion de la FIC, les prochains championnats du monde étaient attribués à partir de 2022. Si la course en ligne ira à Dartmouth (Canada) et le slalom à Augsbourg (Allemagne), la France s’est vue attribuée les mondiaux de descente et de kayak-polo.

Treignac accueillera donc les championnats du monde de descente pour la 3ème fois de son histoire, après 1959 et 2000. Les descendeurs (environs 250 athlètes) venant de 35 nations vont en découdre sur la Haute-Vézère. Avant ce grand rendez-vous, une manche de Coupe du monde y sera organisée en 2019.
Saint-Omer, qui a accueilli les championnats d’Europe de kayak-polo en 2017, organisera pour sa part les championnats du monde de kayak-polo. Le savoir-faire tricolore a la cote, et après le succès de Thury-Harcourt, cela devrait une fois de plus se confirmer.

Les adieux au C2 hommes

Triste nouvelle par contre pour les C2 hommes qui disparaissent définitivement du programme international. Après consultation des nations, et suite au retrait du programme olympique, il semblerait que le nombre de nations voulant poursuivre cette catégorie n’est pas assez important. La FIC a donc décidé de retirer la catégorie du programme des Coupes du monde et des championnats du monde.
Un coup dur, auquel on pouvait s’attendre vue la forte baisse du nombre de nation engagées lors des mondiaux à Pau.
La FIC préfère soutenir et développer le C2 mixte avec forcément en ligne de mire son intégration au programme olympique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *