Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Slalom Euro : Pas facile à domicile !

Doucement mais sûrement

Les qualifications ont débuté hier: canoës hommes et kayaks dames ont ouvert le bal. Un début de journée assez compliqué pour l’équipe de France seniors qui ne qualifie que 3/6 bateaux…

Précision ,maître mot du parcours

Sur un parcours à priori pas simple pour des qualifications, de nombreux bateaux ont posé leur première manche avec une navigation solide et rapide laissant beaucoup de leaders en Q2.

Une Q2 digne d’une finale mondiale

En effet, des têtes d’affiche ont du passer par la Q2 pour accéder en demi-finale comme l’allemand S.TASIADIS et le légendaire slovaque M.MARTIKAN. Pour d’autres, ça ne passera pas. C.KUHNLE (vice championne d’Europe en titre) ou encore notre français Denis GARGAUD-CHANUT, champion olympique en titre, s’arrêtent dès les qualifs…

Quentin BURGI en milieu de parcours

Du solide chez les kayaks

Ça passe du premier coup pour nos kayaks hommes français, Quentin BURGI 4ème, Boris NEVEU 7ème, et Mathurin MADORE un peu plus loin à la 14ème place, dû à une petite perte de temps en milieu de parcours. Marie-Zélia LAFONT leader française, est la seule kayak dame qualifiée en demi-finale, avec une 13ème place en Q1.

En canoë, le français Cédric JOLY toujours au poste pour sortir une belle 4ème place des qualifications, son collègue Martin THOMAS le suit de près à la 6ème place. Du côté canoë dame, Lucie PRIOUX nous offre une belle manche et se qualifie du premier coup ,Lucie BAUDU doit tout de même passer par la Q2 .

Quelques déceptions en individuel pour les français

Nous attendions beaucoup de nos français, à domicile, pour la première course de la saison ET première course de sélection olympique… Mais chez les kayaks dames , des pénalités coûteuses pour Lucie BAUDU et Camille PRIGENT les éloignent de la demi. Elles s’arrêtent à la 25 et 27ème place.

C’est également compliqué chez les canoës pour Claire JACQUET (27ème) et Denis GARGAUD-CHANUT (21ème ).

Rendez-vous en demi-finale

Une entrée en course tel un moteur diesel pour notre équipe de France seniors, des débuts difficiles mais tout de même 8 bateaux sur 12 en demi-finale.

Cette après midi, place aux courses par équipe, nos revanchards non qualifiés vont booster leurs collègues pour nous décrocher des médailles !

Allez la French Team !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *