Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Mondiaux Descente et Slalom J1: Les équipes ont lancé la compétition!

L’équipe C2H championne du monde – @Michaela Daille

C’est parti pour les championnats du monde de Canoë-Kayak slalom et descente qui offriront jusqu’à dimanche un grand spectacle à Seu D’Urgell, sur le bassin des Jeux Olympiques de Barcelone. Ce sont les courses par équipes qui ont donc ouvert le bal aujourd’hui, avec une réussite inégale entre slalom et descente…


Le slalom commence mal… les pénalités coûtent chères!

4 courses… 0 médaille. Sur le plan comptable, c’est une grosse désillusion pour l’équipe de France. Après des mondiaux à domicile décevants en 2017, on attend beaucoup de l’équipe de France dans leur « deuxième » maison. En effet, ce bassin étant régulièrement le support des sélections équipe de France depuis de nombreuses années, les français y sont forcément plus à l’aise.

Fort de cette expertise, l’équipe C1H composée de Denis Gargaud, Cédric Joly, et Martin Thomas semblait armée pour aller jouer une médaille. Si le temps aurait permis d’accrocher la 2e place – derrière une intouchable équipe slovaque* (voir plus bas) – une pénalité relègue les français a la 4e place. Ce sont les espagnols, devant leur supporter, qui terminent 2e (à 3s des slovaques), juste devant les russes.

La team C1H slovaque immortelle? 10 ans de domination sans partage!

Michal Martikan, Alexander Slafkovsky, et Matej Benus ont une statistique incroyable…  Ils n’ont tout simplement  jamais été battu en équipe… Alignés ensemble depuis les championnats du monde de… Seu D’Urgell en 2009, ils viennent de remporter leur 9e titre mondial de suite! Il faut donc remonter aux championnats du monde de 2007 au Brésil, pour voir une autre équipe monter sur la plus haute marche… La France l’avait alors emportée avec un certain Tony Estanguet, accompagné de Pierre Labarelle et Nicolas Peschier.

En K1D, le temps aurait aussi pu permettre de jouer la gagne… mais 6s de pénalité pour Camille Prigent, Marie-Zélia Lafont, et Marjorie Delassus ne leur ont même pas permis d’espèrer quoi que ce soit dans une course où les 3 premières équipes se tiennent en 0.23s!! En effet, la Grande Bretagne remporte le titre malgré une pénalité devant les tchèques et… Les russes à nouveau! Les françaises, loin d’être hors sujet, terminent 8e…

Et jamais 2 sans 3, l’équipe K1H, subira la même cruelle loi du slalom. Une pénalité ==> 4e place. Boris Neveu, Mathurin Madore et Quentin Burgi n’ont pas démérité, mais la densité de la catégorie ne pardonne pas. Et devant,  la surprise est venue de l’équipe espagnole, qui réussissent le tour de force de dominer les tchèques, super-favoris de la course! C’est le premier titre mondial en K1H de l’histoire pour l’Espagne.  La Pologne complète le podium.

Sortie de route pour les C1D…

Et enfin, après avoir tourner autour du podium, on espérait la concrétisation avec l’équipe C1D. Mais l’espoir s’est envolé dès le début de parcours pour l’équipe composée de Lucie Prioux, Lucie Baudu, et Claire Jacquet. En effet, cette dernière est sortie de la trajectoire dès l’entame de manche (porte 4). Un changement de bordé mal assuré, un esquimautage, et 50s de pénalité. La sanction est lourde. La France termine 13e et dernière de cette course.

 

La vidéo des courses par équipe:

 

Le programme slalom de demain:

Malgré une entame comptable difficile pour les slalomeurs français, le rythme est la, est nul doute que les français trouveront les ressources pour rebondir dès demain avec les premières courses individuelles:

  • 9h00 – Qualifications 1 C1H
  • 10h26 – Qualifications 1 K1D
  • 12h30 – Qualifications 2 C1H
  • 13h36 – Qualifications 2 K1D

Le live:

Un presque sans-faute pour les descendeurs!

5 courses… 5 médailles dont 3 titres. Difficile de faire mieux pour l’équipe de France de descente. Parfaitement lancée par l’équipe C1H, avec le titre glané par Quentin Dazeur, Louis Lapointe et Tony Debray avec près de 2s d’avance (un gouffre dans cette discipline), la France a ensuite bien enchaînée.

En effet, Phénicia Dupras, Mathilde Valdenaire, et Lise Vinet ont terminé vice-championne du monde, derrière la République Tchèque. Même embarcation, même résultats chez les garçons: Hugues Moret, Félix Bouvet et Maxence Barouh sont les dauphins d’une belle équipe Slovène.

En C1D, Helene Raguenes, Margot Beziat et Elsa Gaubert ont survolé la course en remportant le titre avec plus de 4s d’avance. Mais l’énorme perf du jour est venu de l’équipe de France de C2. Avec un temps de 61,00s, ils deviennent champions du monde avec … près de 10 secondes d’avance sur leurs plus proches poursuivants, les allemands! Lucas Pazat/Ancelin Gourjaut, Louis Lapointe/Tony Debray, et Stéphane Santamaria/Quentin Dazeur n’ont pas laissé d’espoir à leurs adversaires.

Le programme de demain:

  • 16h30: Qualif 1 – K1D
  • 16h49: Qualif 1 – K1H
  • 17h20:  Qualif 1 – C1D
  • 17h32:  Qualif 1 – C1H
  • 18h00: Qualif 2 – K1D
  • 18h17: Qualif 2 – K1H
  • 18h45:  Qualif 2 – C1D
  • 18h55:  Qualif 2 – C1H

Le live:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *