Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Piges 2018 – K1H: Du sang neuf dans la catégorie!

Les piges 2018 nous ont gâté… Après quelques années de domination, le quatuor Neveu/Combot/Biazizzo/Daille a été chamboulé cette année. Si Boris Neveu n’a jamais été inquiété, survolant ces sélections, Combot et Daille n’ont jamais existé dans ces sélections… Et Mathieu Biazizzo a lui été devancé d’un souffle lors de la dernière manche!

2 places pour 4 athlètes…

Car dans la catégorie, on s’attendait à une rude bataille entre Mathurin Madore, Quentin Burgi, Mathieu Biazizzo et Benjamin Renia. Après sa démonstration lors de la course 3, Benjamin Renia semblait le mieux placé mais… Mais il a perdu sa sélection dans le dernier passage de sa manche. Une touche, une faute, il termine a une cruelle 15e place… Un top 12 lui aurait assuré une place en équipe. Mais malgré une place de 2 et une victoire pendant ces piges, il ne représentera pas la France aux mondiaux. Il restait donc 2 places pour 3 athlètes. Et le doute à longtemps plané sur le stade d’eau vive de Pau à la fin de la course du jour. Mais le résultat est tombé, Mathieu Biazizzo, malgré un temps canon, paie très cher ses 4s de pénalité. Qui le font passer d’une victoire à la … 9e place. Le plus cruel dans l’histoire, c’est que c’est finalement Boris Neveu qui aura scellé le sort de Biazizzo. Dernier à partir, il suffisait qu’il ne termine pas entre Quentin Burgi (3e) et Mathieu Biazizzo (alors 8e) pour que ce dernier valide son ticket. Boris termine 8e… Moins d’une demi seconde devant le spinalien. Cruel. C’est donc Quentin Burgi qui accroche la 3e place. Une belle récompense pour celui que tout le monde attend chaque année, mais qui paie souvent ses pénalités très cher. Sa navigation hors norme sera intéressante à suivre toute la saison!

Le second ticket a donc été pris par Mathurin Madore, qui est justement récompensé d’une régularité à toute épreuve pendant ces sélections. 4e, 3e, 4e et 6e. A seulement 22 ans, et après une blessure qui a sérieusement ralenti sa préparation, c’est une performance exceptionnelle pour le francilien.

Les Junior et -23 ans dans un rythme exceptionnel.

Si la bataille de devant était belle, le rythme imposés chez les jeunes est lui tout aussi remarquable. Dans le sillage d’un Mathurin Madore intenable, Malo Quéméneur termine très très fort ces piges 2018 avec une 5e place au général, et une 2e place à la course 4! A peine 20 ans, le breton prend sa première sélection dans cette catégorie, avec la promesse de belles courses à venir. Ensuite la bataille a été tout aussi rude, et c’est Clément Travers, le vice-champione d’Europe -23 ans en 2016, qui fera son retour dans le collectif. Il chippe la place à Pol Oulhen, a égalité de point, mais avec une moins bonne seconde meilleure course. A noter également les très bonnes places de Thomas Durand (14e), Simon Hene (17e) et Charlie Barbier (18e) qui ont tous réalisé des tops 10 pendant ces piges!

Mais attention, car en junior, c’est également allé très très vite. Avec en tête de file Julien Pajaud, excellent 12e au scratch avec 2 top 10 pendant la quinzaine. Il enchaînera donc une seconde saison en équipe de France junior.

Derrière Vincent Delahaye termine 24e, une très bonne place pour un junior dans cette catégorie. La 3e place sera donc pour le très attendu Anatole Delassus. Globalement décevant pendant ces piges, le junior 1 qui avait remporté une manche N1 à Lannion n’a pas réussi a jouer devant. Même si une sélection en équipe de France junior dès sa première année dans la catégorie reste une super performance, on en attendait plus de lui!

Le classement final chez les K1H

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *