Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Slalom – Du changement dans la sélection tricolore pour les mondiaux?

Il y a quelques jours, la FFCK a publié un communiqué concernant la sélection pour les championnats du monde de Slalom à la Seu d’Urgell en septembre.

Petit rappel du contexte…


Les championnats du monde 2019, l’enjeu des quotas olympiques.

Les championnats du monde en année pré-olympique ont un enjeu primordial pour les fédérations nationales: L’obtention des « quotas » olympiques. En effet, pour être assuré de pouvoir aligner un athlète aux jeux olympiques, il faut placer dans chaque catégorie un bateau dans le « top 18 nation » (18 pour les k1H et k1D, et 11 en c1H et c1D). Le « classement nation » est le classement des championnats du monde qui ne prend en compte QUE le meilleur athlète de chaque pays.

Exemple, si le meilleur français termine 20e, mais que devant il y a 2 tchèques et 2 allemands, et 15 autres athlètes de 15 pays différents, cela suffit pour décrocher l’un des 18 quotas pour les nations! En revanche, terminer 19e des mondiaux, si les 18 premiers sont tous issus de nationalités différentes, pas de quotas pour les Jeux Olympiques pour la France.

La dernière chance se trouve alors aux championnats continentaux (1 quota supplémentaire par continent). Il faut donc être premier aux championnats d’Europe pour les français, parmi ceux qui courent pour des pays n’ayant pas encore obtenu de quota. Pour exemple, l’Espagne de Samuel Hernanz et Joan Crespo n’avait pas eu de quota en K1H aux JO de Rio…

 

Avril 2019: L’ICF annonce une règle défavorable aux athlètes qui doublent:

Le 08 avril 2019, l’ICF annonce une règle qui ne permet pas à un seul athlète d’obtenir deux quotas (K1 et C1). Dans la foulée, la FFCK précise lors de l’annonce de la sélection pour les équipes de France que le cas particulier de Lucie Baudu, sélectionnée en K1 et C1 en équipe de France pourra être retirée en deuxième partie de saison dans l’une des deux embarcations. En effet, pour optimiser les chances de la France d’obtenir les quotas olympiques, il semble préférable d’avoir 6 bateaux engagés pour décrocher les deux quotas plutôt que 5.

 

https://www.ffck.org/wp-content/uploads/2019/05/EQF_SLA_2019-10.05.2019.pdf
SYSTÈME DE QUALIFICATION – JEUX DE LA XXXIIE OLYMPIADE – TOKYO 2020
Point E.2.4 « Un CNO peut obtenir uniquement une (1) place de qualification pour chacun de ses athlètes qui
s’est qualifié lors de la compétition de qualification mondiale (conformément aux paragraphes E.2.2 ou E.2.3
ci-dessus). Si un athlète obtient provisoirement plus d’une (1) place lors de la compétition de qualification
mondiale ou conformément au paragraphe E.2.3 ci-dessus, le CNO doit confirmer laquelle de ces places il
souhaite utiliser et retourner la ou les places de qualification inutilisées conformément à la section suivante F
– “Processus de confirmation et retour des places de qualification pour athlètes”.

12 août 2019: La FFCK annonce que Marjorie Delassus remplacera Lucie en K1 ou en C1

Marjorie Delassus vers une sélection aux championnats du monde senior!

Dernier épisode, la FFCK publie le 12/08/2019 un communiqué suite à une décision du comité de sélection.

Il est donc expliqué que dans le cas où l’ICF ne modifie pas de cette règle, Lucie Baudu sera retirée de la sélection pour les championnats du monde en K1 ou en C1, comme il était envisagé dès l’annonce des sélections.

La question de la remplaçante se pose alors. Pour cela, le comité de sélection a décidé d’aller chercher la jeunesse et la polyvalence plutôt que de descendre d’un cran dans le classement des piges 2019 et donc prendre la 4e (Carole Bouzidi en K1 et Margaux Henry – 22 ans – en C1). En effet peu importe l’embarcation, le comité a décidé de propulser la jeune Marjorie Delassus. Polyvalente, après avoir terminée 5e en C1 et 7e en K1 aux piges 2019, la jeune athlète de 21 ans 4e en C1 et 13e en K1 des championnats du monde moins de 23 ans.

https://www.ffck.org/wp-content/uploads/2019/08/FFCK-EOP-Collectif-slalom.-communique%CC%81-juillet-2019.pdf

Lucie Baudu doublement perdante?

Cette année, la France va utiliser les courses internationales pour sélectionner ses représentants aux Jeux Olympiques. En effet, les deux meilleurs classements des athlètes sur les 3 coupes du monde de Londres, Bratislava et Prague sont additionnés au classement des championnats du monde pour établir le « classement international français ». Le premier français de ce classement, à condition également d’être le premier français aux championnats du monde et d’avoir moins de 15 points au total se verra automatiquement sélectionné pour les JO.

Donc, si Lucie Baudu ne participe pas aux championnats du monde, elle laisse le champ libre à … 2 athlètes. En effet, Marjorie Delassus n’ayant pas couru les premières coupes du monde, est déjà hors course. Il faudrait alors que les 2 autres athlètes de la catégorie ne remplissent pas ces conditions pour que la sélection soit à nouveau possible pour les autres concurrentes de la catégorie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *