Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Slalom Euro – Quentin Burgi médaillé!

Hier s’est déroulé la dernière journée des championnats d’Europe de Pau 2019, avec les phases finales des KH et C1D. Si on attendait de voir où en était Boris Neveu, c’est Quentin Burgi qui a créé la sensation! 


Lucie Baudu seule française en finale chez les C1D

Après l’élimination de Claire Jacquet en qualification, c’est Lucie Prioux qui est passée à la trappe après les demi-finales, laissant Lucie Baudu seule tricolore en finale.

Après un bon début de manche, Lucie Baudu a finalement craquée sur la dernière partie. Avec 4 touches en 7 portes (17,19,20,23) ses espoirs de médaille se sont envolés, elle termine 5e de cette finale.

Une finale complètement écrasée, masterisée même par l’anglaise Mallory Franklin. Une manche de très haut niveau, bouclée en 109,95s vierge de toute pénalité. Cela l’aura classée à la 16e place de la demi-finale des C1H, juste devant… Cédric Joly!  Sa plus proche poursuivante, l’espagnole Nuria Vilarrubla, termine donc 2e à plus de 10s. Le podium est complété par une autre anglaise, Kimberley Woods, 3e à 15,44s de la gagne!

Quentin Burgi, la concrétisation!

Longtemps catalogué comme un grand espoir du kayak français, Burgi décroche pour sa deuxième année en équipe de France senior son premier grand résultat chez les grands! Vice-champion d’Europe -23 ans en 2014, les rdv continentaux lui réussissent….

Et cette médaille n’est finalement pas une surprise. Lui qui a souvent été inconstant semble avoir passé un gros cap cette année. Après des piges régulières,  il a été de nouveau solide sur ces championnats. 4e en qualif, 5e en demi-finale, et finalement 3e en finale. A l’heure où les gabarits du type « costaud » semblent prendre l’ascendant dans la catégorie, Quentin rappelle qu’une autre technique est toujours possible. Un haut de manche tout en relâchement et en légèreté lui avait même ouvert les portes de la victoire, mais son physique peut être un peu en deça des leaders ne lui a pas permis de rester devant jusqu’à la ligne d’arrivée.

Cette course est donc remportée par le solide tchèque Vit Prindis. Tout en maîtrise, sa victoire est incontestable. Il devance l’incroyable Dariusz Popiela, 34 ans cette année, et une navigation d’une agressivité rare, même dans cette catégorie. Pas toujours très clean, mais extrêmement rapide!

La déception pour Boris Neveu, qui n’a pas réussi à s’exprimer pleinement dans ces championnats. 7e en qualif, 10e en demi, et donc 9e en finale, Boris va devoir trouver des solutions pour réussi une saison déjà couperet en vu de la qualification olympique!

Pour Mathurin Madore, l’aventure s’est terminée en demi-finale. 18e, il a enchaîné les petites fautes et son temps ne lui a pas permis d’accrocher le top 15 synonyme de finale.

Bilan correct pour l’équipe de France

Après des championnats du monde 2017 complètement raté pour le collectif tricolore, ces championnats d’Europe se révèlent un peu plus encourageants.  Avec 2 médailles individuelles sur les 4 catégories, l’équipe semble en progression. Quentin Burgi et Martin Thomas semblent de plus en plus avoir les épaules pour s’imposer au plus haut niveau mondial.

Ces résultats encourageants mais encore perfectibles demandent confirmation sur les prochaines échéances. On attend donc avec impatience la coupe du monde de Londres du 14 au 16 juin!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *