Athlètes Slalom

Culture slalom #16 -Sebastian Schubert

Partager
Poste Le 2 mai 2020 par Maxime Bottex

Il fait partie de l’équipe d’Allemagne, donc c’est un gros moteur. Les kayak homme allemands sont souvent des pagayeurs puissants et capables de relancer très fort en fin de manche. Schubert ne déroge pas à la règle.

Designer du Copa et du Copa 2 pour Vajda avec son compatriote Hannes Aigner. Ce bateau à une spécificité: un tube relie le derrière de l’hiloire (qui garde souvent un peu d’eau eu raison de sa forme creuse) et le dessous du bateau. L’idée est de ne pas garder d’eau dans l’hiloire. D’autres constructeurs ont des stratégies différentes, notamment faire des sortes de gouttières qui partent sur les cotées.

Ce bateau possède également une pointe arrière spéciale, très large (donc stable) et qui remonte beaucoup, un peu comme une queue de scorpion (le giron).

Double vainqueur du général

Shubert a remporté 2 fois le général de la coupe du monde en 2013 et 2014.

Il n’est jamais allé aux Jeux Olympiques. En 2008 c’est Alexander Grimm qui remporte le titre pour l’Allemagne. Hannes Aigner a fait 3ème en 2012 et 4ème en 2016.

Avec ses deux compagnons, il remporte quelques titres et manches de coupe du monde.

-2009: Vice Champion d’Europe par équipe à Nottingham (Angleterre) 

-2010:Vice champion d’Europe par équipe à Bratislava (Slovaquie) 

-2011: Champion du Monde par équipe à Bratislava (Slovaquie) 

-2012: Il remporte la coupe du monde de Cardiff (Pays de Galles) + Vice Champion d’Europe par équipe 

2013, première victoire au général

-2013: Il remporte le classement général de la coupe du monde devant 2 autres allemands (Aigner et Doerfler) avec une victoire à Bratislava (Slovaquie), des secondes places à Augsburg et Cardiff.

Lors des championnat d’Europe, il prend la 3ème place en individuel et encore une fois il est vice champion d’Europe par équipe à Cracovie (Pologne)

-2014: Il remporte encore le général de la coupe du monde avec une victoire à Augsburg (Allemagne) et une 3ème place à Tacen. Avec la patrouille allemande, il s’impose sur les manches de Tacen et Prague.

Il devient enfin champion d’Europe par équipe à Vienne (Autriche) 

-2015: Champion d’Europe par équipe à Leizig (Allemagne) 

-2016: Il fait 4ème de la coupe du Monde de Pau et second du championnat d’Océanie à Sydney (Australie) 

-2017: Il fait 4ème des mondiaux de Pau. Lors des coupes du monde, il fait second à Leipzig (Allemagne), 3ème à Prague et 4ème à Seu d’Urgell (Espagne) + 4ème des championnats d’Europe de Tacen (Slovénie) 

-2018: Il remporte les coupes du monde de Krakow (Pologne) et Mikulas (Slovaquie)

Il a tout gagné avec la patrouille allemande. Il lui manque peut être un titre, là ou Grimm est champion Olympique et Aigner est champion du monde. Lui à remporté le classement général de la coupe du monde 2 ans d’affilé.

Avec une telle équipe allemande (ne pas oublier Fabian Doerfler), on aurait pu s’attendre à plus de titres par équipe (1 titre mondial, 2 titres européens)

Auteur: Mathieu Monier

Titulaire d’un DEJEPS, ex-athlète de N1 slalom, né dans un kayak (son père Thomas est médaillé aux mondiaux 2002 à BSM), et passionné de slalom, vous propose chaque jour un focus sur un athlète ou un équipage qui a laissé sa trace dans l’histoire du slalom. A destination d’abord des jeunes du club où il est entraîneur (CKLOM – Lyon), avec ses mots et ses impressions, il raconte en quelques paragraphes ces carrières qui l’ont marqué.

X