Slalom

Le doublé chez les C1H! Gestin conserve le titre

Partager
Poste Le 11 juillet 2021 par Maxime Bottex

On savait que le canoë français était costaud chez les jeunes, mais c’est une nouvelle démonstration de force que nous ont offert les français dans ces championnats du monde!

Second doublé de suite pour la France!

En effet, alors qu’en 2019, lors des derniers mondiaux, Nicolas Gestin avait déjà remporté le titre devant un française (Lucas Roisin), il a récidivé cette année. Cette fois, c’est Jules Bernardet qui est venu chercher la seconde place, avec le meilleur temps de la finale mais une pénalité. Il y a deux ans, il avait déjà réalisé le meilleur temps avec une large avance, mais ses 52 de pénalité avait empêcher le triplé bleu blanc rouge.

Gestin le plus solide!

Mais que dire de Nicolas Gestin… Le breton, à seulement 21 ans, qui s’est sélectionné pour la première fois en équipe de France senior cette année, est désormais double champion du monde -23 ans. Et il est allé chercher ce titre avec la manière! Avec un temps canon de 86.27, il relègue le tchèque médaillé de bronze à + de 2s, et se placerait dans le top 5 de la finale des K1H u23. Une démonstration de beau canoë pour le sociétaire du club de Quimperlé, qui a éclaboussé ces mondiaux de son talent.

Bernardet le plus rapide…

Le seul qui aurait pu inquiéter le breton est le pontissalien Jules Bernardet, 21 ans également. Lui qui a déjà montré qu’il pouvait aller très… TRES vite, avait joué les trouble-fêtes lors des sélection olympique. Et il a encore passé un cap dans cette finale mondiale. Un temps de 85.39, c’est plus rapide que les meilleurs français en kayak! Et si sa pénalité dans le stop 10 ne lui permet donc pas de battre Gestin, il devient tout de même vice-champion du monde!

Pour Alexis Bobon, l’aventure s’est arrété en demi-finale faute à une pénalité, il termine 14e.

Photo: @Fred Castryck

X