Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Hawaïki Nuï Va’a c’est parti !

La 22ème édition de l’Hawaïki Nuï Va’a a débuté ce mercredi à Tahiti avec le départ de la première étape. Près de 87 équipages de 6 rameurs sont au départ de cette course qui alterne entre parcours en haute-mer et en lagon. La première étape, longue de 44,5km doit permettre aux équipages de rallier Huahine et Raiatea, l’étape suivante se court en lagon entre Raiatea et Tahaa sur 26km puis c’est 58,2km qui attendent les concurrents pour finir leur périple entre Tahaa et Bora Bora.

Une équipe française est au départ, et depuis deux ans le Team France remporte le challenge de la meilleure équipe étrangère, le groupe espère donc rééditer ses performance. Nicolas Lambert, Gilles Lelièvre, Roland Lebeau, Olivier Petilleon, Jean-Baptiste Lamy et Jean-Xavier Tempez se lancent donc dans cette course entre les îles polynésiennes, véritable défi à la force physique et morale des pagayeurs, comme la voulait son créateur Edouard Maamaatuaiahutapu. Au terme de la première étape, les tricolores sont 76ème dans un classement archi-dominé par les Tahitiens.

Plus d’info ici

One Comment

  1. Eric

    17 novembre 2013 at 2 h 23 min

    superbe course retransmise le samedi soir sur FranceO, merci à Polynésie1ère et à FranceTV…
    (et merci aux journalistes de CKM d’avoir relayé l’information !)

    Je m’autorise une remarque concernant le texte de l’article :
    « Une équipe française est au départ, et depuis deux ans le Team France remporte le challenge de la meilleure équipe étrangère, le groupe espère donc rééditer ses performances…. Au terme de la première étape, les tricolores sont 76ème dans un classement archi-dominé par les Tahitiens. »
    Il semble opportun d’utiliser le vocabulaire adéquat, puisque la Polynésie est Française. L’équipe de la Baie de Somme, dont le résultat est honorable (77 au final /87), est donc autant française que la majorité des autres équipes polynésiennes, et réciproquement… Il s’agirait, en toute rigueur, de présenter cette équipe comme étant de « Métropole ».
    Enfin, le classement n’est pas archidominé par les Tahitiens, mais par les Polynésiens (il y a 3 équipes non tahitiennes dans le top 10 ; Huahine, Borabora et Raiatea… avec respectivement, et seulement 6000 9000 12000 habitants contre 180000 pour Tahiti, leur engagement mérite tout autant le respect).

    Si j’ai bien noté, il n’y avait qu’une unique équipe étrangère, et pourtant ce sont des iliens du Pacifique, de Hawaii. 70ème soit à 7 places seulement et moins d’1/2h de nos six « popaa » (=métropolitains) après 11h30 de course, cela en dit long sur l’excellent niveau de la « Baie de Somme ».

    Qu’on se le dise, le territoire de France ce n’est pas que l’Hexagone, mais aussi un peu de Caraïbes, d’Indien, beaucoup de Pacifique :
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fa/Outre-mer_fr_sans_Terre_Adelie.png
    Cette diversité est l’une de nos richesses, à mes yeux (même si notre passé colonialiste n’est pas tout rose… la PF ne nous aura pas apporté que l’énergie atomique, et… réciproquement² !). Je n’en veux pas à l’auteur ; même si cette « collectivité d’outre-mer » est à l’opposé de notre Planète, la distance est maintenant couverte en un jour à peine, aussi je recommande à tous les pagayeurs de métropole d’aller, au moins une fois dans leur vie, pagayer avec nos cousins océaniens (d’ailleurs, là-bas, on dit « ramer »), accompagnés des dauphins, tortues, requins et autres poissons volants.

    A l’heure où le vaa poursuit sa conquête du monde (aux prochains jeux paralympiques Brésiliens, et je l’espère ensuite aux JO), rendons hommage aux athlètes Polynésiens qui courront en bleu-blanc-rouge et rapporteront très probablement de belles médailles !

    mauruuru roa, aux aito et à CKM 😉

    Eric D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *