Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Course en ligne : Fin des mondiaux pour les Bleus

Les championnats du monde de course en ligne se sont achevés ce dimanche à Montemor-o-Velho (Portugal) sans médaille pour l’équipe de France mais avec des résultats encourageants.

A un an des mondiaux qui serviront à distribuer les quotas pour les Jeux olympiques de Tokyo, les équipes de France de course en ligne et de paracanoë étaient au Portugal pour prendre des repères et afficher leurs ambitions.

Le paracanoë en quête de repères

Entre les nouvelles catégories, avec l’arrivée de la va’a au programme paralympique, et les nouvelles règles de classification, le paracanoë ne cesse d’évoluer. L’équipe de France aussi. Lors des championnats du monde, le collectif tricolore était composé de 4 athlètes et seul Eddie Potdevin s’est hissé en finale pour ses premiers mondiaux. Une belle performance puisqu’il se classe 5ème en VL3.

Le renouveau des canoës

En course en ligne, on retiendra la belle performance des canoës hommes. Alors que la catégorie nous inquiétait en début de saison, Adrien Bart et Thomas Simart nous on fait mentir sur cette saison internationale. Associés en C2 1000m, les céistes de Saint Laurent Blangy terminent 6ème et Adrien Bart prend également la 6ème place en C1 1000m, traçant doucement son chemin vers les sommets dans une catégorie dominée encore une fois par Sebastian Brendel.

Les canoës dames à l’honneur

Toutes auréolées de leur titre mondial en C2 dame junior décroché à Plovdiv, Flore Caupain et Laura Ruiz ont rejoint le collectif senior pour ces championnats du monde. Sans complexes, les deux jeunes filles se sont hissés en finale du C2 200m et prennent une encourageante 9ème place.
Eugénie Dorange continue, elle, son apprentissage en monoplace. Elle termine 13ème du C1 200m puis associé à Flore Caupain en C2 500m, elle décroche la 7ème place. Une belle dynamique anime cette catégorie qui connaîtra ses premiers Jeux à Tokyo dans deux ans et qui ne cesse de se densifier.

Hostens / Guyot au pied du podium

Championnes d’Europe au début de l’été, Manon Hostens et Sarah Guyot prenaient le départ des championnats du monde avec de grandes ambitions mais au terme d’une année bien chargée. Elles terminent finalement 4ème, à moins d’un dixième du podium. Forcément frustrant pour les deux jeunes filles, mais ce résultat ne doit pas ternir leur belle saison, au contraire, elles possèdent assurément un bel avenir sur cette distance et on a hâte de les revoir. Le titre mondial revient aux Hongroises Karasz / Kozak devant la Nouvelle-Zélande et l’Allemagne.

En K1 200m, Sarah Guyot confirme son rang et prend la 7ème place. Celle qu’on aimerait voir renouer avec les podiums internationaux en monoplace a encore de la ressource pour gravir les marches qui lui manquent jusqu’aux médailles.
Par contre la performance du K4 dame 500m interpelle. Privé de finale mondiale, le quatuor tricolore marque un coup d’arrêt après une saison 2017 historique. Cela interpelle forcément sur la densité de la catégorie et la capacité des filles à venir jouer dans la course aux quotas l’an prochain.

Les kayaks hommes en demi-teinte

Le K2 1000m 7ème, le K4 500m 6ème, mais pas de finale A pour Maxime Beaumont en K1 200m ou pour Cyrille Carré en K1 1000m, voilà une photographie de l’état de forme des kayaks hommes. Certains équipages effectuaient leurs premières sorties internationales lors de ces mondiaux et on se réjouira de les avoir vu faire des courses pleines en finale. Mais il manque une médaille pour combler ces chercheurs d’or.

Alors on se consolera avec la 4ème place du duo Carré / Mouget en K2 500m ou avec la 7ème place d’Etienne Hubert sur le K1 500m mais on attend mieux des tricolores dont le collectif mêle expérience et jeunesse. Chacun doit encore trouver ses marques sur les nouvelles distances olympiques et les équipages demandent à se rôder mais attention car les autres nations ne vont pas les attendre et il faudra trouver rapidement des combinaisons efficientes dans la course aux quotas pour Tokyo 2020.

Retrouvez tous les résultats ICI

Crédit photos : Philippe Averous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *