Culture slalom #18 – Pavol et Peter Hochschorner

On a vu la domination de l’équipage Adisson-Forgues sur les années 90, et bien voici les rois de la décennie suivante : les jumeaux Hochschorner !

3 médailles d’or olympiques consécutives!

On parle d’un équipage qui a remporté 3 médailles d’or olympiques consécutivement, et 10 fois le classement général de la coupe du monde. Mais aussi 6 titres mondiaux 11 titres européens !!

Une histoire de famille:

Toute la famille est impliquée : le père, Peter senior est leur coach. Les deux parents représentaient la Tchécoslovaquie en slalom et leur sœur en course en ligne, discipline par laquelle ils ont d’ailleurs commencé.

Leur premier titre internationale date de 1998 : ils ont donc croisé la route des français Adisson-Forgues.

-1998 : ils sont champions d’Europe à Roudnice (République Tchèque). Ils sont également champions du monde par équipe en descente ! 

-1999 : Ils remportent le classement général de la coupe du monde et ils sont vice champions du monde par équipe à Seu d’Urgell (Espagne) 

2000, le premier titre olympique

-2000 : Ils sont champions d’Europe à Mezzana (Italie). Ils remportent encore le général de la coupe du monde. Ils arrivent aux Jeux en ayant remporté 7 des 8 dernières manches de coupe du monde. Lors de la demi-finale, ils ont le meilleur temps mais une touche les relèguent seconds, à moins de deux secondes des Français Adisson-Forgues. Lors de la finale, leur manche est également plus rapide que celle des français (qui en plus prennent des pénalités). Premier titre Olympique pour les slovaques ! 

-2001 : Ils remportent le classement général de la coupe du monde (les mondiaux sont annulés et il n’y a pas de championnat d’Europe durant les années impairs avant 2005) 

-2002 : Ils remportent le classement général de la coupe du monde. Ils sont champions du monde à Bourg Saint Maurice (France). Ils sont champions d’Europe en individuel et par équipe à Bratislava (Slovaquie). Quelle année !! 

-2003 : Ils remportent le général de la coupe du monde. Ils sont médaillés de bronze lors du championnat du monde d’Augsburg (Allemagne) 

4s d’avance par manche aux JO… Domination…

-2004 : Ils remportent le classement général de la coupe du monde pour la 6ème fois consécutive ! Ils arrivent aux Jeux et remportent toutes les manches avec toujours au moins 4 secondes d’avance ! Double champion Olympiques ! 

-2005 : Ils sont champions d’Europe par équipe 

-2006 : Ils remportent le général de la coupe du monde. Ils sont 3ème en individuel et par équipe lors des mondiaux de Prague. Ils sont également vice champions d’Europe à l’argentière la bessée. 

-2007 : Ils remportent le général de la coupe du monde. Ils sont également champions du monde à Foz do Iguaçu (Brésil). Ils sont 3ème des championnats d’Europe à Mikulas (Slovaquie) 

-2008 : Ils remportent le général de la coupe du monde. Ils sont champions d’Europe en individuel (avec presque 9 secondes d’avance) et par équipe à Krakow (Pologne). C’est donc avec le statut de super-favoris qu’ils arrivent aux Jeux . Après avoir remporté les qualifications, ils font second de la demi finale mais réalisent une seconde manche aussi rapide en finale. Pas évident sur le bassin de Pékin réputé pour ses mouvements aléatoires. Ils sont champions Olympique pour la 3ème fois consécutive. Une première en slalom !! à noter que le duo français Braud-Forgit prends la 4ème place. 

-2009 : Qui peut aller chercher les triples champions Olympiques slovaque cette année ? Toujours personne. Ils sont champions du monde en individuel et par équipe à Seu d’Urgell (Espagne). Ils sont également champions d’Europe à Nottingham(Angleterre). Imbattables ! 

-2010 : On prend les mêmes et on recommence ! Champions du monde à Tacen (Slovénie) et d’Europe, en individuel et par équipe à Bratislava (Slovaquie) 

-2011 : Champions du monde à Bratislava pour la 5e fois. Ils remportent une dernière fois le général de la coupe du monde. Ils sont également 3ème par équipe des championnats d’Europe à Seu d’Urgell (Espagne) 

2012, enfin battus! Mais médaillés

-2012 : Les Jeux de Londres : pour un quatrième sacre consécutif ? Ils sont seconds en qualif, second en demi, on les sait dans le coup pour la finale, on les attend ! La finale commence et dès le premier dossard, Lee Valley explose ! Les anglais Bailie et Stott viennent de battre le meilleur temps de la demie finale de plus de 2 secondes !! La course vient de démarrer c’est déjà le feu ! Aucun n’équipage ne parvient à aller chercher leur temps. On espère pour les français Klauss Péché qui sont dans le coup jusqu’en bas mais une touche sur le dernier stop les prive probablement d’une médaille. Ils sont second à 2.76 secondes des anglais. Viennent ensuite les jumeaux slovaques. Leur manche est très rapide mais comme les français, ils touchent une porte sur le bas. Ils passent second pour 1.87 seconde. L’Angleterre explose ! Il ne reste qu’un équipage et ce sont des anglais. Le titre Olympique est promis à l’Albion. Le duo Florence-Hounslow prend la seconde place devant les Hochschorner !! Doublé pour les anglais ! Un quatrième titre Olympique consécutif qui s’envole pour une touche.

https://youtu.be/M-m9vBizMxM?t=907

-2013 : Ils remportent les coupes du monde de Seu d’Urgell et Cardiff (Pays de Galles). Ils sont également vice champions du monde par équipe à Prague. 

-2014 : Champions d’Europe par équipe et 4ème en individuel à Vienne (Autriche). Ils sont également Vice champions du monde par équipe à Deep Creeck (USA) 

-2015 : Ils sont champions d’Europe par équipe à Augsburg (Allemagne) 

2016, les Skantar prennent le relai.

-2016 : Cette fois pas de JO. Ce sont leurs compatriotes, les cousins Skantar, qui y vont pour la Slovaquie et qui ramènent… la médaille d’or ! Les deux équipages sont, avec Kucera-Batik, champions d’Europe par équipe à Mikulas (Slovaquie)

-2017 : Ils sont 3èmes par équipe lors des championnats du monde de Pau (France) et 4ème par équipe lors des championnats d’Europe de Tacen. 🥉

-2018 : Le canoë biplace homme a disparu du programme Olympique, puis des compétitions internationales en 2018. Les deux frères ont donc retenté l’aventure en descente, ils se sont classé 3ème du sprint et 7ème de la classique à Celje (Slovénie) 🥉

-2019 : Toujours en descente, ils se classent 4ème des mondiaux de Seu d’Urgell (Espagne) remportés par les français Lapointe-Debray et ils sont 5ème des championnats d’Europe sur la Soca (Slovénie)

Quel parcours!

Voilà le parcours de deux frères, très complémentaires et en symbiose, toujours présents sur la scène internationale et qui se régalent à naviguer ensemble. Leur palmarès est encore plus dingue que ça car je n’ai pas détaillé chaque saison de coupe du monde !

Au niveau de leur matériel ils ont conçu beaucoup de leurs bateaux. Les modèles « H » de Vajda ont tous été construit par eux.

Ils ont succédé à Adisson-Forgues et n’ont pas eu de réels successeurs, beaucoup de bateaux étaient très forts sur la fin des années 2010 mais aucun équipage n’a vraiment écrasé la discipline comme ils l’ont fait.

Merci les Hochs !

Auteur: Mathieu Monier

Titulaire d’un DEJEPS, ex-athlète de N1 slalom, né dans un kayak (son père Thomas est médaillé aux mondiaux 2002 à BSM), et passionné de slalom, vous propose chaque jour un focus sur un athlète ou un équipage qui a laissé sa trace dans l’histoire du slalom. A destination d’abord des jeunes du club où il est entraîneur (CKLOM – Lyon), avec ses mots et ses impressions, il raconte en quelques paragraphes ces carrières qui l’ont marqué.

X
CKM

GRATUIT
VOIR