Paris 2024 – Castryck ou Neveu ? Le casse-tête du HN

Ca y’est, le parcours n°1 de sélection olympique mis en place par le haut-niveau français est terminé, et nous sommes désormais dans l’attente du comité de sélection. Si dans 3 catégories la sélection ne devrait pas faire beaucoup débat, la catégorie des K1H risque d’être plus difficile à traiter…

Rappel du processus

On rappelle que les championnats du monde de Londres et la coupe du monde de Vaires/Marne marquaient la fin du parcours de sélection n°1 qui avait pour objectif:

« D’identifier et de sélectionner les athlètes ayant la capacité d’atteindre les objectifs de
médailles aux Jeux Olympique. Outre les courbes de progression internationales dans les
épreuves olympiques, deux compétitions de la saison 2023 s’inscriront comme temps
d’identification international afin de proposer la sélection de l’équipe de France Olympique. Il
s’agit du Championnat du Monde de Lee Valley (GBR) 2023 et la Coupe du Monde de Vaires
Sur Marne (FRA 2023). »

Ensuite la chaine de décision suivant permettra de communiquer les premiers sélectionnés:

  1. Proposition de sélection par le directeur de la performance au Groupe de Suivi Olympique et
    Paralympique (GSOP) pour étude et avis ;
  2. Proposition de sélection par le Directeur de la Performance au Comité de sélection1
    ;
  3. Etude de la proposition par le Comité de sélection, qui est force de proposition, afin d’aider le
    Directeur Technique National (DTN) dans la décision de sélection ;
  4. Décision définitive de sélection prise par le DTN.
  5. Présentation par le DTN et validation de la sélection par le Bureau Exécutif de la FFCK

Il y aura ensuite un second temps ciblé sur la possibilité de se qualifier en KCross pour la compétition de qualification mondiale qui aura lieu à Prague du 7 au 9 juin 2024. 3 Quotas mondiaux supplémentaires seront alors accordés.

Source: https://www.ffck.org/wp-content/uploads/2023/04/Modalit%C3%A9s-FF-Canoe-Kayak-slalom-et-kayak-cross-JO-Paris-2024.pdf

Un duel Titouan Castryck vs Boris Neveu

Alors que la catégorie semblait en difficulté depuis quelques temps, et a bien failli d’ailleurs revenir de Londres sans quota olympique, la coupe du monde de Vaires/Marne a tout changé en 5 moment clé.

  • 1ère coup de tonnerre: Boris Neveu ne passe pas les qualifications.
  • Titouan Castryck met le temps de référence en Q1.
  • Benjamin Renia, discret mais efficace jusqu’en finale, claque une manche stratosphérique en finale.
  • Titouan Castryck écrase la finale de la coupe du monde et remporte l’épreuve avec 2.5s d’avance.
  • Boris Neveu revient de nul part, après avoir été éliminé au round 1 en KCross, puis être passé par la phase de repêchage, survole la finale du Kcross et remporte l’épreuve.

Si on résume les résultats de ces 4 courses faisant parti du processus de sélection:

Slalom LondresKCross LondresSlalom VSMKCross VSM
Titouan Castryck14e28e1er5e
Boris Neveu20e2e29e1er
Benjamin Renia45e4e4e52e
Résultats des courses comptant dans le processus de sélection olympique Français

Les arguments pour Boris Neveu:

  • L’expérience: Avec une première médaille en coupe du monde en 2005 (il y a 18 ans), Boris c’est un palmarès immense l’homme des grands rendez-vous.
    • Vice-champion du monde 2009, champion du monde 2014,2021, 3e en 2022…
    • Finaliste olympique en 2021, l’expérience olympique est une force.
  • Le KCross: Dès l’apparition de cette discipline, il s’est souvent illustré. 2e et 1er des deux courses comptant pour la sélection olympique, il a su tirer son épingle du jeu au bon moment. Sa finale à VSM a été impressionnante, il a paru intouchable.
  • Titouan Castryck n’a que 19 ans (2004 – l’année des premiers championnats du monde junior de Boris Neveu – 4e juste derrière Hradilek) et a seulement réalisé à Vaire/Marne son premier podium chez les seniors en slalom.

Les arguments pour Titouan Castryck

  • Vaires/Marne est son jardin. S’il n’avait jamais réalisé de podium international, on pouvait s’attendre à ce qu’à VSM il franchisse ce cap. Intouchable lors des sélection française, il a claque le meilleur temps de la Q1 lors de la coupe du monde, pour ensuite véritablement écraser la finale.
  • Si on élargit l’observation à la saison coupe du monde slalom, Titouan c’est 4 départs, 4 finale, pendant que Boris Neveu n’a jamais été dans le coup. Il ne semble plus en mesure de jouer devant en slalom, encore moins sur le bassin de Vaires/Marne où il n’a jamais réussi à aller vite.
WC1WC2WC4WC5
Titouan Castryck10e5e5e1er
Boris Neveu32e16e18e29e
Benjamin Renia40e11e13e4e
Résultats des 4 coupes du monde de l’équipe de France A.
  • Il a su gérer et transformer l’énorme pression qu’il avait sur les épaules lors de la finale de la coupe du monde pour aller remporter l’épreuve avec la manière
  • Il est aussi polyvalent en KCross. Médaillé lors de la World Cup 2 , il a survolé la petite Finale de la coupe du monde de Vaires/Marne (5e place finale).

Conclusion

Dans l’objectif d’optimiser les chances de médaille à Paris 2024, les résultats de la saison tendent à indiquer qu’aligner Titouan Castryck en slalom, et Boris Neveu et Titouan Castryck en KCross offriraient à la France 2 GRANDES chances de titre olympique. Mais il faudra pour ça décrocher l’un des 3 quotas supplémentaire KCross à Prague.

D’autant que Titouan Castryck, qui a décroché le quota slalom à Londres, n’est plus éligible à concourir à la compétition de qualification mondiale KCross de Prague (Voir règlement olympique).: https://stillmed.olympics.com/media/Documents/Olympic-Games/Paris-2024/Paris2024-QS-Canoe-Slalom.pdf. Tandis qu’avec Boris Neveu, Anatole Delassus, et Benjamin Renia, tous les 3 médaillés mondiaux dans la spécialité, la France possède 3 cartouches de grande qualité pour obtenir un top 3 nation et ouvrir le second quota KCross.

Castryck est aussi le seul français à avoir remporté une épreuve de slalom cette saison sur les 24 épreuves qui ont eu lieu (5 coupes du mondes, 1 mondial, 4 catégories).

Votre avis?

Et vous, qui auriez-vous sélectionné à la fin de ce premier temps ?

X
CKM

GRATUIT
VOIR