Actus Canoë-Kayak Slalom

Déjà des surprises aux championnats de France élite!

Partager
Poste Le 22 avril 2021 par Maxime Bottex

Fin de la première journée de compétition aux championnats de France élite de Canoë-Kayak slalom! Et pour la première compétition nationale sur le stade olympique, on a déjà eu le droit à du beau spectacle.

Camille Prigent de retour!

Après la déception des sélections olympique, Camille Prigent a été la plus rapide sur le bassin francilien, et avec la manière! Plus de 5s d’avance à l’arrivée, Camille a réussi à lâcher les chevaux en finale, et à retrouver ce qui fait sa force! Du rythme et de la tonicité.

Derrière, on attendait la confirmation de Romane Prigent, et c’est bien elle qui va prendre la seconde place. Après une saison 2020 prometteuse malgré le contexte, la paloise a dominé les qualifications, et malgré une finale un peu moins rapide prend la seconde place. Elle est suivi de très près par Carole Bouzidi, qui a bientôt 36 ans est toujours donc dans la course pour un sélection. Ensuite, c’est un petit peu plus loin en temps, mais on peut noter la belle 4e place de Doriane Delassus pour sa première année chez les seniors. Plus jeune encore, on attendait Emma Vuitton, mais une erreur et un 50 en qualif l’a malheureusement envoyé en finale B, qu’elle a dominé, avec le deuxième meilleure temps de la journée! Elle est donc bel et bien dans le rythme des meilleurs, et sera à suivre les prochains jours.

Biazizzo de retour, Neveu et Renia ratent le coche!

On attendait une course ouverte chez les K1H, et on ne s’était pas trompé! Dès les qualifications, deux leaders sont passés à la trappe. Benjamin Renia tout d’abord, mais surtout le sélectionné Boris Neveu, a du esquimauter en milieu de parcours! Malo Quéméneur, Etienne Daille et Pol Oulhen sont également passé à la trappe. A noter que ces qualifications ont offert au club de Sélestat un doublé, avec le jeune Simon Hene qui a devancé Quentin Burgi.

Mais en finale, si ce dernier s’est montré le plus rapide, une porte 15 un peu tendu lui a valu 50s de pénalité, il termine donc 10e et grille aussi un joker. Il laisse la victoire à Mathieu Biazizzo, qui revient sur le devant de la scène après plusieurs années un peu en retrait! Une manche bien maitrisé, malgré un petit 2 de pénalité, et Mathieu commence donc au mieux ces championnats. Il devance Mathurin Madore, lui aussi pénalisé d’une touche. Le jeune Anatole Delassus, 3e, peu nourrir quelques regrets. Super sonic sur le haut de parcours, il commet sur deux stops successifs de grosses erreurs, et laisse échapper quelques secondes qui le privent de la victoire!

On peut penser qu’on n’est pas encore au bout de nos surprise dans cette catégorie, quand on voit que la finale B se gagne 2s plus vite que la A! En effet, malgré une pénalité, Pol Oulhen réalise un excellent 100,71+2 (Biazizzo est en 102,87+2), tandis que Boris Neveu a bien redressé la barre en 101,50+2. Globalement, les 4 premiers de la finale B ont réalisé le chrono du podium de la finale A!!

Marjorie Delassus confirme!

En C1D, la sélectionnée olympique a tremblé en qualifications, lorsqu’elle a du remonter une porte qu’elle avait un peu trop engagé sur le décalé du milieu de parcours. Dernière sélectionnée en finale, elle a rectifié le tir est a donc largement dominé la course avec plus de 3s d’avance malgré une pénalité. A 23 ans, Marjorie confirme donc son fort potentiel et engrange de la confiance avant les Jeux Olympique!

Derrière, c’est Lucie Prioux, seule athlète à 0, qui prend la seconde place malgré une manche un peu moins rapide que sa qualification qu’elle a dominé.

L’ardéchoise Angèle Hug complète le podium de cette première course. 20 ans seulement, elle est donc dans la course à une première sélection chez les seniors!

Déception pour Lucie Baudu et Claire Jacquet, qui terminent 5 et 6e de cette première manche. Elles devront donc faire mieux pour retrouver la sélection tricolore.

Cédric Joly devant, les jeunes poussent!

En C1H, on attendait une vraie bataille, et on l’a eu! Après une qualif qui a éloigné Jules Bernardet, Martin Thomas, ou encore Pierre-Antoine Tillard, la finale a été aussi riche en rebondissement.

C’est finalement le champion du monde en titre Cédric Joly qui a dominé avec 2s d’avance cette finale. Une très belle manche pour le breton, qui marque de précieux points dans la course au titre.

En effet, derrière, c’est le jeune Alexis Bobon qui réalise sa meilleure performance sur des courses de sélection! Lui qui a longtemps été dans l’ombre de cette fabuleuse génération montre qu’il faut aussi compter sur lui. Nicolas Gestin prend la 3e place, et sera sans doute un sérieux prétendant lors de cette fin de semaine.

Déception pour le champion olympique Denis Gargaud, rapide sur le début de manche, il passe complètement à côté d’une porte 15 pas forcément spectaculaire mais qui aura fait des dégâts aujourd’hui. Il termine 6e et dernier de la finale A.

Il faut aussi noter que Yohann Sénéchault, pour sa première année chez les seniors, réalise une belle finale B, avec la seconde meilleure performance du jour juste derrière Cédric Joly!

Image: @Jean-Yves Prigent

X