Marathon des Gorges de l’Ardèche

La 37 ème édition du Marathon des Gorges de l’Ardèche est un succès. Ni trop d’eau, ni pas assez, ni trop de Covid, du coup tous ont pu prendre le départ, depuis leur kayak tout carbone ou bien SUP ou encore en équipes dans une embarcation longue. Pas de record cette année, mais un beau soleil et de jolis sourires à l’arrivée.

L’ardèche, la Mecque

Une fois de plus, les fous de la pagaie ce sont religieusement donnés rendez-vous sur l’Ardèche pour parcourir les Gorges de l’Ardèche entre Vallon Pont d’Arc et Saint Martin d’Ardèche.

Cette année c’est la paire Cyrille Carré/ Paul Jean qui remporte la course au scratch, en 1h37 minutes. A l’arrivée les deux compères arboraient un sourire radieux, synonyme d’une descente longtemps rêvée. Si Cyrille Carré détient le record de victoire sur cette course de légende (5 avec 5 équipiers différents !), c’est la toute première fois pour Paul Jean.

Cyrille Carré / Paul Jean © Le Dauphiné

Je suis très content d’avoir remporté pour la première fois le marathon international des gorges de l’Ardèche avec Cyrille Carre. C’est un super événement dans un cadre magnifique et naturel ! Un grand merci aux organisateurs bénévoles et à tous ceux qui contribuent à la réussite de ce marathon. C’est une compétition très relevée et très exigeante physiquement et psychologiquement. J’ai essayé de conserver ma concentration du début jusqu’à la fin de l’épreuve et l’expérience de Cyrille m’a beaucoup aidé.

Paul Jean

SUP en force

Le Stand Up Paddle est le petit nouveau du rendez-vous. Ce n’est pas la première année que les hommes debout investissent la fête ardéchoise, mais cette année, ils sont venus en nombre et en nom. C’est le néo-calédonien Titouan Puyo qui l’emporte en SUP devant le portugais Bruno Hasuleyo qui rame sur les planches Nelo, bien connu en course en ligne.

Sourire général

A l’arrivée c’était un peu comme l’UTMB ou encore un marathon de Paris. Peu importe la place, peu importe le temps, le sourire semblait immuable. En plus, comme souvent, la descente s’est déroulée sous un soleil radieux. au dessus de l’eau à l’intérieur du théâtre des Gorges, sous le micro climat ardéchois.

Clip officiel édition 2021

4 raisons de faire le Marathon des Gorges au moins une fois

1 : Comme son nom l’indique, cette fête de l’eau vous embarque dans les somptueuses Gorges de l’Ardèche sur plus de 30 kilomètres. Difficile de ne pas s’émerveiller tant l’atmosphère est saisissante.

2 : Si vous évitez l’Ardèche ou que vous vous refusez à y retourner avec les 3 000 visiteurs quotidien du mois d’août, le marathon saura vous réconcilier avec ce havre de beauté. Du monde c’est sur, mais surtout au départ pour l’ambiance, avant de voguer, chacun son rythme, les eaux des Gorges.

3 : Le parcours est beaucoup plus ludique en eau ! Une fois de plus la saison est importante, pas seulement pour la fréquentation des Gorges, mais aussi pour le niveau d’eau. En novembre vous n’avez que peu de chance de vous échouez. En revanche, gare au rapide qui seront plus marqués et donc beaucoup plus joueur.

4 : Enfin l’ambiance. Les événements de masses tourné vers les sports de pagaies sont encore plutôt rare dans le paysage sportif mondial. Nous avons la chance en France de compter deux des doyennes ouvertes au grand public. La Lyon Kayak (septembre) et le légendaire Marathon des Gorges de l’Ardèche. Alors même si vous n’avez pas de kayak, pas de pagaie mais du baume au coeur et une curiosité dévorante pour sortir des sentiers et dévaller les cours d’eaux, rendez vous en Ardèche l’année prochaine…

X
CKM

GRATUIT
VOIR