Canoë-Kayak Magazine

CKM

Canoë-Kayak Magazine...

Descente : L’équipe de France lance la récolte

En remportant 8 médailles lors de la classique des championnats du monde, l’équipe de France ouvre de la meilleure des manières ses mondiaux à Muotathal (Suisse).

Manon Hostens en argent

Arrivée lundi midi en Suisse après deux manches de Coupe du monde de course en ligne, Manon Hostens s’est rapidement mise dans le bain de la descente. Sur une rivière qu’elle découvrait, elle a fait parler l’expérience et sa bonne forme du moment pour décrocher la médaille d’argent. Certes elle laisse filer son titre, mais vue sa préparation, cette deuxième place ressemble à une victoire. « Je suis contente, expliquait-elle après sa course. Finalement, vue la fatigue, on a pris la décision de faire une journée de repos cette semaine et cela m’a fait du bien. Je n’avais pas beaucoup de repères et j’étais un peu en dedans sur le début de course. Mais au fil de la course je me sentais de mieux en mieux et j’avais un bon feeling, donc j’ai eu de bonnes sensations et cette médaille au bout c’est très bien. »
Devant elle Martina Satkova (CZE) était intouchable et s’impose avec une marge de 17 secondes. Mélanie Mathys (SUI) complète le podium, à domicile, alors que Claire Bren est 5ème et Charlène Le Corvaisier 10ème.

La razzia signée Satkova

Après sa victoire en kayak, Martina Satkova est remontée pour s’élancer en C1 à la fin du programme de la mi-journée. Elle s’est à nouveau imposée ; deux titres en deux courses pour la jeune prodige tchèque qui gagne avec plus de 11 secondes d’avance sur Cécilia Panato (ITA) et Maren Lutz (ALL). Les tricolores sont à plus de 7 secondes du podium avec Hélène Raguenes qui se classe 4ème, alors que Margot Béziat est 8ème.
Mais les deux jeunes filles se sont consolées l’après-midi en prenant une belle 3ème place en C2 dames. Première médaille mondial pour ces deux céistes qui entament tout juste leur carrière internationale.

Doublé en kayak homme

On attendait l’avènement de Paul Jean sur un championnat du monde, le jeune Marseillais l’a fait. Il est vice-champion du monde de classique, derrière Simon Oven (SLO) et devant Paul Graton son coéquipier de club à Marseille. Deux kayakistes tricolores sur le podium d’un mondial en classique, cela fait bien longtemps qu’on avait pas vu cela. Maxence Barouh termine 7ème.

Triplé en C2 hommes

On a encore en tête le triplé des C2 tricolores lors des championnats du monde de sprint en septembre dernier. Ce jeudi après-midi, l’ambiance n’était pas comparable à celle de Pau sur le bord, mais les C2 de l’équipe de France se sont offert un joli triplé en classique. Quentin Dazeur et Stéphane Santamaria ont détrôné Louis Lapointe et Tony Debray qui prennent l’argent alors qu’Ancelin Gourjault et Lucas Pazat sont en bronze pour leur premier championnat du monde senior ensemble.

L’argent est le métal du jour pour Louis Lapointe qui termine 2ème en C1 derrière le Tchèque Ondrej Rolenc et devant Marek Rygel (CZE).

Lors de cette première journée de compétition, la République Tchèque a confirmé ses qualités sur la classique, alors que dans le même temps l’Allemagne marque le pas avec une seule médaille, en bronze sur le C1 dame. L’équipe de France a fait un bond en avant sur la classique, peut-être aidée par un format de course pas trop long et privilégiant l’eau-vive, qui correspond bien aux qualités des athlètes français. Quoiqu’il en soit, les Bleus entament magnifiquement ces mondiaux. Reste transformer l’essai par équipe et à tenir son rang en sprint… Toujours plus simple à écrire !

Retrouvez les résultats ICI

Photos : archives CKM / Bruno Dazeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *